Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 janvier 2014 6 11 /01 /janvier /2014 14:35

1853526983_small_1.jpgLes grands carnivores ont déjà été largement exterminés dans un grand nombre de pays développés, en Europe occidentale et dans l'est des États-Unis notamment...

Pourtant,... tout indique qu'ils jouent un rôle crucial pour maintenir le délicat équilibre des écosystèmes.

«À l'échelle planétaire, nous perdons nos grands carnivores», souligne William Ripple, professeur au département des écosystèmes forestiers de l'Université de l'État d'Oregon et principal auteur de cette recherche.

«Nombre de ces animaux sont menacés alors que leurs territoires se réduisent rapidement. Et une majorité d'entre eux risquent l'extinction, localement ou à l'échelle du globe», a-t-il insisté, jugeant «paradoxal que ces espèces disparaissent au moment où nous prenons conscience de leur importance dans le maintien de l'équilibre écologique.»

Ces scientifiques américains, européens et australiens estiment qu'il est temps de lancer une initiative mondiale pour réintroduire ces animaux dans la nature et reconstituer leurs populations...

Pour leurs travaux, M. Ripple et ses collègues se sont concentrés sur sept espèces dont l'impact sur l'écosystème a fait l'objet de nombreuses études. Il s'agit du lion africain, du lynx européen, du léopard, du loup gris, du puma, de la loutre de mer et du dingo en Australie.

«La nature est interdépendante»

Ces différentes recherches montrent qu'une diminution des populations de pumas et des loups dans le parc de Yellowstone a entraîné un accroissement du nombre d'animaux se nourrissant des feuilles d'arbres et d'arbustes, comme les cervidés. Ce phénomène perturbe la croissance de la végétation et affecte les oiseaux et les petits mammifères, expliquent les auteurs.

En Europe, la disparition des lynx a été liée à la surpopulation de chevreuils et de lièvres, tandis que la disparition d'un grand nombre de lions et de léopards en Afrique a provoqué une explosion du nombre de babouins olive qui s'attaquent aux récoltes et aux troupeaux.

Enfin, la diminution des populations de loutres en Alaska a entraîné un fort accroissement des oursins et une réduction des algues brunes dont ils se nourrissent.

«La nature est interdépendante comme l'indiquent ces études à Yellowstone et ailleurs dans le monde. Elles révèlent comment une espèce affecte d'autres espèces de différentes manières» et l'ensemble de l'écosystème, relève M. Ripple.

Ainsi, éviter une surpopulation des herbivores permet à la flore forestière de se développer davantage et de stocker plus de dioxyde de carbone, le principal gaz à effet de serre, ce qui permet de lutter davantage contre le réchauffement climatique.

Mais, reconnaissent les auteurs de cette étude, il sera très difficile de faire accepter aux populations une réintroduction à large échelle de ces prédateurs.

Ces animaux inspirent la peur aux humains qui leur ont déclaré la guerre depuis longtemps pour protéger leurs bétails et leur communauté, notent-ils.

Les groupes américains de défense de la faune et la flore ne sont ainsi pas parvenus à s'opposer à la levée de la protection fédérale des loups dans le Montana et l'Idaho en 2011, suivis en 2012 par le Wyoming sous la pression des éleveurs.

Les causes de cet effacement progressif sont multiples : disparition des habitats naturels, abattage (pour la viande, la fourrure ou la médecine traditionnelle), raréfaction des proies, maladies, pollution, changement climatique… Autant de fléaux auxquels ces carnassiers résistent d'autant plus mal que, du fait de leur position dominante dans la chaîne trophique, ils sont déjà en effectifs restreints et ont besoin de vastes terrains de chasse.


SERVICES ÉCONOMIQUES ET ÉCOLOGIQUES

 

Or, écrivent William Ripple et ses collègues, « la conception classique selon laquelle ces prédateurs sont responsables de la diminution de ressources comme les poissons, la faune sauvage et le bétail domestique – ce qui sert à justifier leur limitation ou leur éradication - est dépassée ». Ces espèces, poursuivent-ils, sont« nécessaires au maintien de la biodiversité et au fonctionnement des écosystèmes » et, de ce fait, « rendent des services économiques et écologiques ».

Les auteurs ont passé en revue une centaine d'articles scientifiques décrivant les effets en cascade, sur différents biotopes, de la présence ou de l'absence de grands carnivores. En raison des interactions au sein des réseaux trophiques, ceux-ci influent, directement ou indirectement, sur « l'abondance et la diversité des mammifères, oiseaux, amphibiens, reptiles et invertébrés ». Mais aussi sur « la propagation de maladies, la séquestration du carbone, les cours d'eau et les récoltes ».

...

Dans l'ouest américain cette fois, dans l'Utah, la raréfaction des mêmes pumas a profité aux cerfs à queue noire, qui ont ruiné les peuplements de peupliers bordant les rivières et, par ricochet, provoqué l'érosion de leurs berges et dégradé la qualité de leurs eaux. Au sud de l'Alaska, l'effondrement des colonies de loutres de mer, grandes consommatrices d'oursins, a généré un pullulement de ces derniers, qui ont alors mis à sac les algues marines dont ils se nourrissent, au détriment des poissons et des crustacés vivant dans ce tapis végétal, mais aussi de la capacité de l'océan à stocker du CO2.

Ces processus ne sont toutefois pas irréversibles. Ainsi, la réintroduction du loup gris, au milieu des années 1990, dans le parc national de Yellowstone, a permis deréguler les populations de grands herbivores et, du même coup, de restaurer la couverture de trembles. Il en est allé de même avec la réinstallation du lynx boréal en Finlande.

 

COHABITATION ET COMPROMIS

Aussi les chercheurs, qui plaident pour « une coexistence avec les grands carnivores », appellent-ils à une « initiative globale » pour coordonner les recherches et les politiques nationales de conservation. Le modèle, suggèrent-ils, pourrait en être la Large Carnivore Initiative for Europe, un groupement scientifique affilié à l'UICN, qui œuvre pour « la réintégration », dans les paysages européens, du loup, de l'ours brun et du lynx, mais aussi du glouton (en Scandinavie) et du chacal doré (en Grèce et dans les Balkans).

Responsable de ce groupement, Luigi Boitani, professeur de biologie de la conservation à l'Université de Rome, doute qu'il soit possible de mener une action concertée, à l'échelle planétaire, pour l'ensemble de ces espèces dont chacune « s'inscrit dans un contexte écologique et économique particulier ». Pour autant, il croit possible « une cohabitation entre les hommes et les grands carnivores ». Mais, souligne-t-il, « il y faut des compromis, qui ont un coût pour chacune des parties ». Il faudra se résoudre à tuer certains animaux, tandis que des espaces préservés devront être cédés à leurs congénères.

  • Extraits de

1 -  http://www.lapresse.ca/environnement/especes-en-danger/201401/09/01-4727227-la-disparition-des-grands-carnivores-menace-lecosysteme-de-la-planete.php Vignette: Un lynx d'Europe PHOTO DAVID EBENER, AFP

2- http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/01/10/le-declin-des-grands-carnivores-bouleverse-les-ecosystemes_4345639_3244.html

Lien : http://humanite-biodiversite.fr/doc/la-disparition-des-grands-carnivores-menace-les-ecosystemes-de-la-planete

Partager cet article

Repost 0
Published by Meghann - dans Défense animale
commenter cet article

commentaires

Qu'est-Ce Que Le Terrier ?

  • : Le terrier de Meghann
  • Le terrier de Meghann
  • : Coucou à toi et bienvenue dans l'antre du terrier de Meghann ! Dans chaque galerie de mon terrier se trouve peut-être l'information que tu cherches ! Galerie principale : les animaux. Galeries annexes : loisirs (cinéma, musique, mangas ou télé), créations et écriture, politique-travail-ville, Internet... N'hésitez à pas à tout farfouiller dans les souterrains pour trouver votre pépite d'or !
  • Contact

Locataire Du Terrier

  • Meghann
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale.

Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale. Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/

Liens & Vidéos

Un lien vers une page qui n'existe plus ?

Une vidéo qui n'est plus disponible ?

 

N'hésitez pas à me signaler - commentaires ou contact - toute anomalie, je tenterai de la corriger au mieux !

Pour Fouiller Dans Le Terrier

Loyauté

http://i716.photobucket.com/albums/ww164/uncletogie/futurama-loyalty.gif

 

 

 

Zone Zen