Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 octobre 2009 3 07 /10 /octobre /2009 12:43

Source complète : http://www.ladepeche.fr/article/2009/09/21/677228-Chien-abbattu-dans-un-TER-le-tireur-a-ete-condamne.html 

Chien abattu dans un TER, le tireur a été condamné : L'agent de police ferroviaire avait tiré à bout portant sur l'animal au milieu des passagers.

« Mon chien Moustique a été tué d'une balle dans la tête, par un agent de la police ferroviaire, à bord du TER Bordeaux-Hendaye, il y a tout juste un an. Cet agent vient d'être condamné. Je suis satisfaite que la justice m'ait donné raison » raconte Leslie Descamps.

 Cette jeune femme de 20 ans demeure évidemment très choquée par ce qui s'est passé sous ses yeux le 16 septembre 2008. « Je voyageais avec un ami qui avait lui aussi un chien. Ils étaient sous notre siège avec des muselières. Une bagarre a éclaté avec le chien d'un agent de la police ferroviaire qui passait dans le couloir central du wagon » raconte Leslie. « La muselière de Moustique s'est ouverte et il prit la gueule de l'autre chien dans la sienne. Mon ami a essayé de les séparer. L'agent a pris son arme.
Les autres voyageurs criaient de ne pas tirer. Mais il a mis son arme sur la tête de Moustique. Mon ami l'a repoussé une fois, mais il a de nouveau pointé son arme et a tiré à bout portant» témoigne-t-elle.

L'agent a été condamné par le tribunal de police pour avoir donné volontairement la mort à un animal, sans nécessité, à un total de 14.000 € d'amendes et de dommages et intérêts à Leslie Descamps ainsi qu'à des associations de défense des animaux dont la SPA, la Fondation Brigitte Bardot et l'association Stéphane Lamart. « Tous les passagers ont été traumatisés. C'est un jugement exemplaire, qui remet en cause toute la formation et l'armement de la police ferroviaire » estime Stéphane Lamart.


Son avocat Me Patrice Grillon souligne que « si le train avait eu une secousse, il y aurait peut-être eu des dégâts humains ». « La thèse de la SNCF devant le tribunal est qu'il n'y a pas eu de manquement aux règles de la sécurité et que l'agent a agi en légitime défense. Elle considère qu'il n'a pas commis de faute et n'a donc pas été sanctionné » regrette Me Grillon. Il demande une révision de la formation de ces agents et la modification, voire l'abrogation du décret qui les autorise à utiliser des armes létales « parce que la prochaine fois ce n'est peut-être pas un animal qu'on risque de pleurer ».

L'agent a fait appel du jugement.

Relire : Un chien abattu dans un train


Et encore, il aurait dû être radié de la corporation, avec interdiction de porter / posséder une arme et d'exercer un métier relatif aux forces de l'ordre ou aux métiers militaires !
Comment la SNCF ose prétendre qu'il a agi en état de légitime défense, alors qu'il a fixé des tas de témoins !

En outre, ce sont des vigiles, et non des policiers : n'importe qui peut se présenter à cette fonction ! Et surtout, je trouve grave que la SNCF laisse ces gens se balader avec des armes dans un endroit clos comme un train ! C'est irresponsable !

http://www.lexpress.fr/actualite/economie/agents-sncf-ou-policiers_487638.html 
Repost 0
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 10:17

Lettre d'information de lapetition.be

la souffrance animale n'intéresse guère Charal


URL Courte :
http://4946.lapetition.be/


ANIMAUX DE FERME

Charal: la cruauté, c’est son métier

Vendredi 28 août: l’enquête menée à Metz en caméra cachée par L214 dans un abattoir Charal est rendue publique. L’association porte plainte pour cruauté envers les animaux contre Charal et dénonce la tromperie de l’entreprise envers les consommateurs.

Sébastien Arsac, porte-parole de L214 : «Hier, Charal communiquait en se vantant d’avoir donné un nom à la viande, eh bien, aujourd’hui, nous lui donnons un visage, le vrai visage de la viande. Si nous avons cherché à filmer des images de l’intérieur d’un abattoir Charal, ce n’est pas pour le plaisir sadique de voir mourir des animaux, mais c’est pour témoigner de ce que vivent vraiment les animaux dans les abattoirs. En France, chaque jour, plus de 3 millions d’animaux sont tués pour la consommation. Il faut arrêter de penser que les animaux sont câlinés dans leurs derniers instants. Les images sont perturbantes, mais il ne faut pas se voiler la face: avant le steak, il y avait un animal, et soyez assurés qu’on souffre dans les abattoirs. À chacun maintenant de faire son propre travail sur sa responsabilité dans ce massacre

La réglementation n’y étant pas respectée, la souffrance des bovins, suspendus à la chaîne d’abattage en pleine conscience, dure de longues minutes. Quant à l’abattage rituel, l’immobilisation, obligatoire, n’est pas maintenue pendant la saignée : infractions répétées et quotidiennes. Les services vétérinaires sont mis en cause.

www.l214.com  

• Rebondissement. Vendredi 4 septembre, Charal nous met en demeure par courrier de retirer la vidéo de notre site, arguments juridiques et menace de procès à l’appui. Nous n’entendons pas céder à la pression. Ce n’est pas notre genre. Il nous semble légitime de permettre à nos lecteurs de continuer à pouvoir visionner cette vidéo. 

http://www.l214.com/charal 

La résistance s'organise! Ensemble, on est plus forts: déjà, de nombreux blogs diffusent la vidéo, ça circule, ça circule, ça se multiplie, et Charal n’y pourra rien: c’est la magie d’Internet!

Luce Lapin
5 septembre 2009
lucelapin@charliehebdo.fr

afin que les signataires puissent prendre connaissance des textes sur les animaux
www.charliehebdo.fr
aidez nous et signez cette pétition

Repost 0
Published by Meghann25 - dans Défense animale
commenter cet article
6 octobre 2009 2 06 /10 /octobre /2009 10:11

Lettre d'information du site lapetition.be

Un chien abattu par la police dans un train !! Nous n'allons pas laissez cet acte impuni !

URL Courte : http://5039.lapetition.be/ 


Les faits se produisent apparemment en Aquitaine, il y a un an...

Un couple et le père de la jeune fille prenaient le train avec un chien tout à fait en règle et muselé comme il se doit. Les agents de sécurité ferroviaire sont arrivés avec leur propre chien, muselé lui aussi. Le chien des policiers est allé flairer celui des gens qui dormait sous le siège. Le chien du couple s'est réveillé et il y a eu un carton entre les deux chiens, les muselières valsent, et bagarre de chien en règle. Les gens rattrapent leur chien, l'un des policiers sort un flingue, le pose sur la tête du chien, les gens dans le wagon lui crient de ne pas tirer, le flic les regarde, ajuste à nouveau sur la tête du chien et tire sans sommation. La cervelle du chien éclabousse le visage de sa maîtresse tétanisée, le maître éclate en sanglot, bref, un carnage. Les gens dans le wagon sont choqués. Le deuxième agent qui ne devait pas s'attendre à ce que son collègue fasse ça regarde les gens et part en leur disant qu'il est désolé. Arrivés à destination, les gens se précipitent pour porter plainte et là, les agents disent que le chien n'était pas muselé. Manque de chance pour eux, il y a eu des témoins.

Pour écouter le témoignage du père de la jeune fille sur radio sud :
http://www.truveo.com/Un-chien-abattu-par-...09/id/471534441

Pour écouter le témoignage du copain de la jeune fille sur radio sud :
http://www.truveo.com/Un-chien-abattu-par-...9/id/2105818199

Nous n'allons pas laisser cet acte impuni !!!!
Quelle honte pour les forces de l'ordre ! On ne devrait pas recruter n'importe qui et donner une arme dans ces conditions !

Il faut écouter les témoignages pour bien prendre en compte l'ampleur de cet acte de barbarie !


Lire : Chien abattu dans un train : le jugement

Repost 0
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 18:33

La présidente du refuge de la Société Protectrice des Animaux de Besançon, a envoyé une lettre à la Cour des comptes, suite à la publication du rapport qui épingle la SPA pour "dysfonctionnement".

Vous pouvez la diffuser ou vous en inspirer pour faire savoir que les scandales de Paris ne sont pas ceux des refuges de la Confédération Nationale des SPA de France.
Le rapport est également accessible sur le site de la Cour des Comptes.

Voici la lettre :


Lettre ouverte à Monsieur Philippe SEGUIN, Premier Président de la Cour des Comptes

La Cour des Comptes vient de rendre public un rapport intitulé « La Société protectrice des animaux » qui a été largement commenté dans tous les médias et a soulevé un tollé parmi les responsables des associations de province. Je voudrais par la présente, vous faire partager notre émoi et notre abattement de voir une fois de plus nos efforts anéantis par une mise en cause indifférenciée de toutes les SPA.

La SPA de Besançon et de Franche-Comté est une des 250 « sociétés de protection animale » qui existent en France. Elle a été créée en 1937 et reconnue d’utilité publique en 1968. Elle gère un refuge pour animaux de compagnie, situé à Chalezeule, une commune périphérique de Besançon et a toujours été indépendante juridiquement et financièrement de la SPA dont le siège est à Paris. J’en suis la présidente bénévole depuis 26 ans.

Vous n’ignorez sans doute pas, que l’appellation « société protectrice des animaux » n’a jamais été protégée et que quiconque souhaitant s’investir dans la protection animale peut créer encore maintenant, en toute légalité, une association portant ce nom. Depuis la création de la SPA de Paris en 1845, la plupart des grandes villes ont accueilli leur SPA pour donner suite localement à la loi Grammont, qui posait les premiers jalons de la lutte contre la brutalité publique envers les animaux.

Comme le rapport l’indique dans la synthèse initiale : « La SPA n’est pas la seule association à agir pour la protection animale (elle gère 58 refuges sur plus de 350 en France), même si elle est la plus ancienne et la plus connue. »
Il est indiqué plus loin : « Association unitaire, la SPA est organisée au niveau local en 58 « filiales », communément dénommées délégations, qui n’ont pas la personnalité morale. »

Nous sommes surpris de constater qu’un rapport officiel dûment documenté, ne précise pas que seule la SPA dont le siège est à Paris est concernée par le contrôle de la Cour des Comptes. Il n’est à aucun moment fait état de l’existence de 250 SPA indépendantes, réunies dans la Confédération des SPA de France. Cet amalgame nous est fortement préjudiciable et s’ajoute aux déboires dont nous sommes victimes, du fait des actions douteuses de l’association parisienne.

L’action pernicieuse de la SPA de Paris

La SPA de Paris a toujours écrasé les SPA de province de son poids. Dans sa communication elle ne précise jamais si la SPA locale lui est affiliée ou non. Au contraire, elle tient à se présenter sous le vocable de « SPA nationale » » afin de faire croire que l’argent qui lui est destiné sera redistribué équitablement. Il suffit de développer trois exemples :

La recherche d’adhésions nouvelles

De 2003 à 2008, la SPA de Paris a fortement développé ses campagnes d’adhésion, notamment en achetant des fichiers d’abonnés à des parutions destinées aux personnes âgées, ce qui lui a permis de passer en 5 ans de 37 650 à 78226 adhérents.
Cela s’est fait bien entendu, au détriment des SPA locales qui ne peuvent lutter à armes égales car elle ne peuvent pas investir autant d’argent pour les envois en nombre. Les destinataires reçoivent un courrier soigneusement étudié pour faire croire à UNE SPA centralisée et généreuse envers tous les refuges de France. En drainant ainsi les adhésions, Paris réduit d’autant les réponses aux sollicitations locales. Il nous est fréquemment arrivé de recevoir la réponse suivante à une demande de cotisation : « Mais, j’ai déjà envoyé mon chèque à Paris ! »

Les collectes de dons

Régulièrement, la SPA de Paris embauche un réseau de vendeurs qui se déploient partout, de préférence dans les villes qui ont un refuge. Il y eut des opérations brioches, il y a depuis 2007 des opérations peluches. Les démarcheurs sollicitent les petits commerces, boulangeries, coiffeurs, pour leur placer un présentoir garni de petites peluches vendues au profit de « la SPA » avec la caution de Jean-Pierre Foucault ! La propre belle-fille du trésorier de la SPA de Besançon s’est fait démarcher. Elle n’a pas manqué de demander au représentant si l’argent allait bien au refuge de Chalezeule. On lui a assuré que oui, évidemment. Cela ajoute à la confusion des acheteurs qui pensent que les fonds ainsi recueillis reviennent à leur SPA locale.

La chasse aux legs

Les legs totalisent à eux seuls plus de 80% des ressources collectées par la SPA de Paris et ont augmenté de 15% depuis 5 ans. Il faut dire que l’association parisienne utilise des moyens considérables pour être destinataire des legs universels ou particuliers. Les notaires reçoivent très régulièrement des tracts, des présentoirs, des courriers, qui les incitent à orienter les légataires vers l’association parisienne. Ainsi tout legs destiné à « la SPA » part à Paris, même si le défunt était adhérent à la SPA locale. Pire : des notaires se rapprochent de Paris, même si le testament précise une adresse. La Cour des Comptes a-t-elle pu vérifier si certains legs destinés à une association de protection animale indépendante n’auraient pas été encaissés par Paris sans être reversés ?
L’an dernier, une adhérente de la SPA de Besançon me fait part de sa colère : nous aurions refusé le legs fait par sa cousine ! Renseignements pris auprès du notaire, le legs avait bien été envoyé à Paris qui l’avait refusé sans donner d’explications. En fait le testament précisait que l’argent était destiné aux SPA du Doubs et de la Haute-Saône. Or, Paris n’a aucune filiale dans ces deux départements, mais elle s’est bien gardée de dire qu’il fallait s’adresser notamment à la SPA de Besançon et de Franche-Comté. Le notaire s’apprêtait donc à distribuer le legs aux héritiers de sang, contrairement aux intentions de la défunte.

Les conséquences du Rapport

Déjà victimes des pratiques douteuses de Paris, nous voilà mis dans le même sac par la Cour des Comptes et jetés en pâture aux médias. Il suffit de lire les commentaires des lecteurs des journaux pour se rendre compte de l’impact de ces révélations. La presse écrite peut en partie, atténuer le coup porté en ouvrant ses colonnes aux associations non concernées, comme l’Est Républicain vient de le faire, mais à la télévision le mal est fait. De plus Internet, relaie les révélations en les amplifiant et les forums regorgent de jugements catégoriques sur « la SPA ». Des notaires déconseillent actuellement aux personnes qui les interrogent, de léguer des biens aux animaux, compte tenu des malversations dont ils ont eu connaissance.

Alors que la SPA de Besançon est en permanence sur la corde raide, nous allons à nouveau être montrés du doigt de manière très injuste. Nos comptes sont vérifiés et publiés chaque année et nous sommes très inquiets sur les conséquences que cette nouvelle affaire peut avoir sur les donateurs. Déjà en 2002, nous avions constaté une baisse des dons et des legs. Qu’en sera-t-il aujourd’hui alors que nous sommes engagés dans une phase de reconstruction du refuge de Chalezeule ?

Que pouvons-nous faire si ce n’est, inlassablement, dire que les scandales de Paris ne sont pas les nôtres ? Comment lutter contre les moyens énormes de la SPA de Paris et la puissance d’impact d’un rapport officiel de la Cour des Comptes ?
Comment ne pas s’inquiéter quand, dans la synthèse des observations, la Cour préconise d’étudier la remise en cause du statut de reconnaissance d’utilité publique et des avantages fiscaux qui lui sont attachés ?
Les ministères de l’intérieur, de l’agriculture et de la jeunesse, directement concernés, ne seront-ils pas tentés de nous mettre encore dans le même sac ?
Le jour où nous serons privés de ressources, qui prendra en charge les animaux ? Des entreprises commerciales ?

Il va sans dire que nous apprécierions que la Cour des Comptes publie un communiqué de presse visant à rappeler clairement que toutes les SPA ne sont pas visées et ajoute un addendum à son rapport, de façon à réduire le préjudice causé.

Je vous précise qu’une copie de la présente lettre sera adressée aux députés et sénateurs de Franche-Comté, aux présidents des Conseils Généraux, au Maire de Besançon, aux médias locaux, aux adhérents de la SPA de Besançon, à la Confédération des SPA de France et à toute personne intéressée.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier Président, l’expression de ma haute considération.

La Présidente,

F.DODANE

Repost 0
Published by Meghann25 - dans Défense animale
commenter cet article
4 octobre 2009 7 04 /10 /octobre /2009 16:09
Je ne poserai qu'une seule question : que pensez-vous de l'état de ces deux animaux ?

Eléphante (cliquez pour agrandir)
























Âne (cliquez pour agrandir)














Vous pouvez argumenter dans les commentaires...
Repost 0
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 18:58
A ceux qui parlent de traditions lorsqu'on évoque la chasse, la corrida, le déterrage de renards et de blaireaux, etc.

Je leur rappelle ces paroles de la chanson "l'hexagone" de Renaud :

"les vieux principes du seizième siècle,
et les vieilles traditions débiles,
ils les appliquent tous à la lettre,
y m'font pitié ces imbéciles."

Repost 0
Published by Meghann25 - dans Défense animale
commenter cet article
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 17:52
Léa (ci-contre), le sanglier qui a donné son nom à la forêt de Léa, a été assassinée. (voir Annonce de L.E.S.T : "La Forêt de Léa" risque l'expulsion )

Voici le message que relaye L.E.S.T :

Samedi nous avons tenu un stand de sensibilisation contre la chasse. A toutes ces personnes qui nous ont dit aimer les animaux et la nature et qui ont tenté de nous faire comprendre le point de vue des chasseurs (régulation, etc...), nous leur répondons qu'il est impossible de parler avec des tueurs qui possèdent une arme qui sert à tuer et à intimider.
 "Nous n'aurons de repos que lorsque la chasse sera ABOLIE".

Voici le site
La forêt de Léa et le récit de ce qui s'est passé :

27 septembre 2009

Ce matin je donne le petit déj aux cochons et sangliers , je ne vois pas Léa dans son parc. Je ne m'inquiète pas , il fait chaud , elle doit être dans un bosquet au frais.

Midi : je leur donne à manger . Pas de Léa. J'entre dans le parc, je l'appelle. Rien. Je fouille partout, je l'appelle et l'appelle encore .Je fais le tour du parc : je vois un trou...........j'ai compris et je m'effondre

14h30 : coup de fil d'un garde chasse "je crois que votre sanglier n'est plus de ce monde"

J'appelle l'ONCFS et la gendarmerie :ils constatent que le grillage du parc a bien été coupé.

L'ONCFS a découvert des traces de sang et du poil de sanglier pas loin du parc... Léa est décédée .Il y a enquête

Les ou le chasseur ont donc commis 3 infractions :

- acte de malveillance (découpage du grillage)

- violation de domicile ( ils se sont introduits sur une propriété privée)

- meurtre d'un animal apprivoisé, domestique


Léa , ma petite Léa , celle qui a donné son nom à l'association a été abattue par les chasseurs, les viandards , ces meurtriers en puissance !!!!

Léa est partie dans les mêmes conditions que sa pauvre mère;

Léa doit sans doute "reposer" dans un frigo et va être servie en repas de famille..

JE HURLE DE DOULEUR

Lire également sur un autre blog : http://le.tonneau.de.diogene.over-blog.com/article-36789316.html 

Ma Léa,


Tu reçois plein de messages d’amour
. J’espère que d’où tu es, tu entends tous ces cris de tendresse, toutes ces larmes. Je n’arrive pas encore à croire que je ne te reverrais plus, plus jamais. Tu ne poseras plus jamais ton groin sur ma joue en guise de bisous. Tu ne t’asssiras plus pour me réclamer un gâteau. PLUS JAMAIS .

Tu es tombée sur une ou des crapules, des meurtriers, ceux qui jouissent en faisant couler le sang. Tu ne t’es pas méfiée, tout le monde n’est pas comme ta maman , tu t’es approchée et ils ont tiré à bout portant . …des lâches, des criminels.

Je mettrai le temps et les moyens qu’il faudra, et je te promets, au nom de tous tes copains d'ici qui ont compris qu'ils ne te reverront plus, au nom de ta pauvre mère tuée  lâchement, de trouver  tes meurtriers : Celui qui t’a assassinée, celui qui t’a dépouillée et ceux qui vont te cuisiner.

 

Que ces tueurs en série soient punis sévèrement comme on punit des assassins.

Repost 0
Published by Meghann25 - dans Défense animale
commenter cet article
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 20:01

Je suis fille de gendarme, j'ai vécu les brimades de camarades de classe que mon père contrôlait, je me taisais sur son métier, et tout le monde pensait qu'il ne s'agissait que de faire la circulation et foutre des PVs avec leurs radars...Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai eu peur pour lui...

Cette vidéo de
DefightSystem rend hommage à ce corps de métier : http://www.youtube.com/watch?v=eKV2syx99dM 

N'hésitez pas à lire les commentaires laissés en dessous de la vidéo, ils reflètent la personnalité des gendarmes ou de leurs proches...

Mieux les connaître pour mieux les apprécier.

 

Lire aussi : Il pleut sous nos képis - poème d'un adjudant de gendarmerie blasé...

                Gendarmerie : chronique d'une mort annoncée - parodie

Repost 0
30 septembre 2009 3 30 /09 /septembre /2009 19:45
Un ami de Youtube fait circuler cette vidéo choquante sur la chasse du cougar avec les chiens, car dans le nord de l'Amérique c'est un sport :



C'est vraiment une honte !

Le cougar (appelé aussi Lion des montagnes) est un noble et majestueux animal qui mérite de l'admiration et du respect.

Rappel : un animal est un être sensible...
LE DROIT DES ANIMAUX

Repost 0
Published by Meghann25 - dans Défense animale
commenter cet article
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 12:40
Nouveau drame d'un chien maltraité. Les faits ce sont déroulés en Ardèche (07) : un particulier a noyé sa chienne croisée Amstaff en la jetant dans une rivière avec une pierre attachée au cou. La Fondation 30 Millions d'Amis s'est constituée partie civile contre l'auteur des faits.

"Je ne savais plus comment faire, je ne voulais pas abandonner [ma chienne]", a expliqué l'homme aux gendarmes en se rendant au commissariat de son plein gré, vendredi 11 septembre 2009, suite à un appel à témoins lancé par la gendarmerie à travers plusieurs quotidiens locaux. Deux jours auparavant, monsieur D. lui a noué au cou une corde reliée à une pierre et a envoyé l'animal par le fond dans la rivière voisine. En but depuis de longs mois aux plaintes de ses voisins et de l'agence immobilière gérant son immeuble, il ne savait plus comment régler les problèmes causés par la présence de sa chienne.

 
Ce sont des promeneurs qui ont repéré le corps du chien entre deux eaux et ont immédiatement alerté la mairie puis le commissariat. Aussitôt prévenue, la présidente du refuge des Amandiers, à Lavilledieu (07), reconnaît la chienne. "J'étais allée voir son maître déjà trois fois pour lui proposer des solutions", raconte Gilberte Golay, désespérée. "Il était installé depuis peu dans la résidence et s'étant rapidement mis les voisins à dos. Il l'a quand même tuée, je ne comprends pas ! Dire qu'on avait trouvé une famille en pleine campagne pour replacer sa chienne et qu'on s'apprêtait à tout faire gratuitement..."


Du côté du commissariat on reste aussi perplexe. "Des actes d'une telle violence sur des animaux, c'est rarissime chez nous, explique l'officier de police judiciaire, Eric Toulouze. Quand il s'est présenté au commissariat, il avait l'air complètement dépassé par ce qui lui arrivait. Entre les plaintes des voisins, celles de l'agence immobilière, la taille du chien, je crois qu'il ne savait plus où donner de la tête."


De fait, le refuge des Amandiers avait déjà rendu visite par trois fois à Monsieur D. "C'est une voisine qui nous avait alertés, précise Gilberte Golay. La chienne était en permanence attachée aux barreaux du balcon, elle y faisait d'ailleurs ses besoins. Et puis un chien de cette taille, c'est forcément impressionnant, alors les voisins ne se sentaient pas très rassurés. Lorsqu'elle sortait, elle était confiée à leur fils de 15 ans, visiblement en conflit avec son père." La chienne American StaffordShire Terrier croisée Labrador n'aurait jamais du se retrouver entre les mains de l'adolescent. La loi du 6 janvier 1999 stipule qu'un chien de catégorie 1 ne doit pas être détenu ni promené par un mineur. Par ailleurs, la chienne de 10 mois n'était ni tatouée, ni pucée, ni déclarée en mairie.


Alertée, la Fondation 30 Millions d'Amis a choisi de se constituer partie civile aux côtés du refuge des Amandiers. L'audience devrait se tenir le 10 janvier 2010, à 10 heures, au tribunal de grande instance de Privas (07).


Source : Fondation 30 Millions d'amis

Inexcusable, inacceptable ! On ne prend pas des animaux si on n'est pas prêt à bien s'en occuper et à se battre pour eux...

Quant aux nuisances psychologiques que provoquent voisins, concierges, syndics et j'en passe...Et si on agissait pareil ?

Repost 0

Qu'est-Ce Que Le Terrier ?

  • : Le terrier de Meghann
  • Le terrier de Meghann
  • : Coucou à toi et bienvenue dans l'antre du terrier de Meghann ! Dans chaque galerie de mon terrier se trouve peut-être l'information que tu cherches ! Galerie principale : les animaux. Galeries annexes : loisirs (cinéma, musique, mangas ou télé), créations et écriture, politique-travail-ville, Internet... N'hésitez à pas à tout farfouiller dans les souterrains pour trouver votre pépite d'or !
  • Contact

Locataire Du Terrier

  • Meghann
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale.

Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale. Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/

Liens & Vidéos

Un lien vers une page qui n'existe plus ?

Une vidéo qui n'est plus disponible ?

 

N'hésitez pas à me signaler - commentaires ou contact - toute anomalie, je tenterai de la corriger au mieux !

Pour Fouiller Dans Le Terrier

Loyauté

http://i716.photobucket.com/albums/ww164/uncletogie/futurama-loyalty.gif

 

 

 

Zone Zen