Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mars 2014 5 07 /03 /mars /2014 14:18

Si vous souhaitez trouver un foyer chaleureux à vos cochons d'Inde, prenez connaissance de ceci !

 

"Il aime surement les cochons d’Inde, mais il les préfère en sauce ». La SPA de Haute-Loire met en garde les internautes qui souhaiteraient donner, via un site d’échanges entre particuliers, leurs cochons d’Inde et autres petits mammifères contre bons soins.

 

 

« Nous avons la quasi-certitude qu’un habitant du secteur d’Allègre récupère ces animaux pour les manger » assure Dominique Chaudy, le président de la SPA.

 

Une pratique qui, quoique que surprenante ou choquante, n’a rien d’illégale. « C’est une pratique que l’on réprouve et face à laquelle nous ne pouvons pas intervenir » explique le président. « Notre seul levier est de mettre en garde les gens qui pourraient donner ce genre d’animaux et se réjouir de leur avoir trouvé un foyer. Ces gens-là seraient trahis ».

 

Mais pour le reste, le fait de manger son animal de compagnie n’est pas répréhensible. « Seul le fait de faire souffrir un animal est condamnable » regrette Dominique Chaudy qui, par dépit, préfère concentrer son combat sur des dossiers non moins nombreux et condamnables.

 

Donc, tuer soi-même un animal n'est pas faire souffrir l'animal... A voir...

 

Lien : http://www.leprogres.fr/haute-loire/2014/03/06/la-spa-alerte-sur-un-probable-mangeur-de-cochons-d-inde

Repost 0
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 21:27

74451-1Félicitons l'élite du clergé musulman pour cette décision !

 

Une fatwa pour sauver des animaux. Selon le National Geographic (lien en anglais), le clergé musulman indonésien a lancé une fatwa (décision religieuse à caractère juridique) pour demander aux Indonésiens de se mobiliser pour défendre les espèces animales en danger, et notamment les tigres, les rhinocéros, les éléphants et les orangs-outans. Une première, à croire la revue spécialisée dans les sciences de la nature. 

 

Le théologien Hayu Prabowo explique que cette fatwa "a pour but de guider les musulmans d'Indonésie en matière de protection animale (...) Les gens peuvent échapper au droit indonésien, mais pas à la loi de Dieu", dit-il.

 

Une série de consultations a eu lieu à l'automne 2013 sur ce sujet. Certains habitants consultés par les associations, comme WWF, et les pouvoirs publics ont posé la question de la position de l'Islam sur la protection animale. Réponse des dignitaires musulmans : "Les animaux en danger sont des créatures d'Allah, comme nous. Il est haram [illicite] de les tuer. Les protéger participe de l'adoration de Dieu." 


"Cette fatwa est édictée à un moment où les délits commis contre l'environnement atteignent des niveaux sans précédent", écrit le National GeographicHayu Prabowo précise que cette fatwa s'applique également au gouvernement indonésien, invité à redoubler de vigilance quant aux permis accordés aux entreprises qui mettent en danger l'environnement.

 

Lien : http://www.francetvinfo.fr/monde/asie/en-indonesie-une-fatwa-lancee-contre-le-trafic-des-animaux_545581.html#xtor=AL-79-[article]

 

L'eglise catholique, elle, préfère s'occuper des histoires de fesses et de lutter contre le mariage des homosexuels...

Repost 0
Published by Meghann - dans Défense animale
commenter cet article
6 mars 2014 4 06 /03 /mars /2014 21:08

phoque.jpgIFAW se bat depuis 45 ans pour sauver les phoques.


Un travail de longue haleine, qui produit des résultats.


Aujourd'hui, il est par exemple interdit de tuer un bébé phoque âgé de moins d'un an en Russie. Cette mesure permet ainsi d'épargner chaque année 35 000 phoques du Groenland.


En Europe, le commerce des produits dérivés du phoque est interdit depuis 2009.  En novembre 2013, c’est l’Organisation Mondiale du Commerce qui a, à son tour, reconnu officiellement cet embargo.

C’est un réel espoir pour les phoques du monde entier.


AUJOURD’HUI, IL FAUT CONTINUER.

IFAW A BESOIN DE VOUS POUR SAUVER LES PHOQUES ET FAIRE CESSER LES MASSACRES QUI CONTINUENT.


Chaque année, les paysages gelés au large des côtes orientales du Canada se teintent de rouge, inondés par le sang des milliers de bébés phoques brutalement massacrés sur la glace.


 

Voici une histoire poignante racontée en mai 2013 par Sheryl Fink, Directrice du programme "phoque" d'IFAW Canada :

« Le souvenir de ce phoque en train de faire des signes me hante encore.

Le soleil brillait en ce début de printemps. Nous étions en train de filmer la chasse depuis un hélicoptère lorsqu'un bateau a foncé sur un groupe de phoques.

Les chasseurs ont commencé à tirer sur les animaux, à les battre à coups de gourdin, puis à les crocheter pour les hâler sur le bateau afin de les écorcher.

Les phoques formaient une pile sanglante de corps sans vie au milieu du navire. C'est alors que j'ai aperçu ce phoque qui faisait des signes.

Au début, j'ai cru qu'il était mort, lui aussi. Il gisait sur le dos au fond du bateau, entaillé par un couteau de la gorge jusqu'au ventre, les yeux tournés vers le ciel. On aurait dit qu'il nous regardait.

Et Il a agité sa nageoire. D'abord une seule fois, puis encore, et encore. C'était comme s'il me disait « aidez-moi, s'il vous plaît, aidez-moi ».

Le cœur serré, j'ai regardé le navire s'éloigner... et le phoque agitait toujours sa nageoire. Les chasseurs continuaient à abattre des phoques et à les jeter dans le bateau... et la nageoire s'agitait toujours. Puis, enfin, le mouvement a cessé. »

 

 

 

298221-peluche-diapo-1.jpgLa chasse aux phoques : une pratique cruelle et inacceptable !


Il est difficile de dépeindre toute la cruauté de la chasse commerciale aux phoques. L'obligation de faire passer la rapidité et le profit avant tout, dans un environnement imprévisible, rend pratiquement impossible une pratique humaine de la chasse.


Chaque printemps, au large des côtes orientales du Canada, les chasseurs prennent la mer sur des eaux dangereuses ou traversent à toute allure des plaques de glace mouvantes afin de tuer autant de bébés phoques qu'ils le peuvent pendant la courte période d'autorisation. Les bébés phoques, souvent trop jeunes pour s'échapper, sont soit tués à l'arme à feu, soit battus à l'aide d'un gourdin pourvu d'une pointe en métal, appelé hakapik.


Bien que le gouvernement canadien compare la chasse commerciale des phoques à l'abattage des animaux de boucherie, l'activité n'a pas grand-chose de similaire. Contrairement aux abattoirs, le massacre commercial des phoques se tient dans un environnement imprévisible et ingérable où il est impossible de tuer tous les animaux humainement.


IFAW pense que la chasse commerciale des phoques au Canada ne pourra jamais atteindre un niveau acceptable d'humanité. Voici pourquoi :

  • La pression commerciale et la concurrence rendent la rapidité de prélèvement plus importante que le respect des animaux.
    La chasse aux phoques est effectivement une course entre les chasseurs qui veulent récolter un maximum de peaux avant que les quotas ne soient atteints. Certaines années, jusqu'à 150 000 phoques ont été abattus en deux jours ! Dans ces conditions, les pratiques respectueuses des animaux ne sont pas une priorité et sont rarement appliquées.
  • La chasse aux phoques s'accompagne d'un taux d'animaux blessés inacceptable. Lorsque les chasseurs tirent depuis des bateaux secoués par les flots sur des phoques qui s'enfuient, ou lorsqu'ils les poursuivent sur les plaques de glace en brandissant leur hakapik, il est improbable qu'ils parviennent à assommer correctement leur proie du premier coup. Souvent, les animaux ne sont que blessés. Terrifiés, ils gisent sur la glace, en proie à la souffrance et à la détresse. Certains phoques touchés tombent à l'eau et sont perdus.
  • En l'état actuel, le Règlement sur les mammifères marins ne définit pas d'obligations pour une mise à mort humaine des phoques.
    Les pratiques de chasse autorisent les activités les plus inhumaines : empaler des animaux vivants et conscients sur des crochets métalliques, tirer sur des phoques depuis des bateaux instables, tirer sur plusieurs animaux avant de vérifier qu'ils sont inconscients... Pendant ce temps, les phoques blessés sont en proie à d'atroces souffrances ; il n'est pas obligatoire de saigner les animaux dès que leur état d'inconscience a été vérifié. Les exigences de pratiques humaines ne sont ni régies par la loi, ni appliquées.
  • Il est impossible d'effectuer une surveillance et une lutte contre la fraude efficaces.
    Après plus de 40 ans d'observation de la chasse aux phoques, IFAW a conclu qu'il est impossible de faire appliquer les règlements. Les bateaux sont dispersés sur des centaines de milliers de kilomètres carrés et sont des centaines, parfois des milliers à participer à la chasse. Avec seulement quelques navires pour surveiller la chasse, les autorités sont impuissantes.
    Les preuves collectées par IFAW démontrent que la chasse commerciale des phoques au Canada est impossible à contrôler. La chasse commerciale est par essence cruelle et les phoques, comme tous les animaux sauvages, ne devraient pas être exploités pour l'appât du gain.

 

bandeau_Phoque_7.jpgÀ l'œuvre pour mettre fin à la chasse commerciale

IFAW a été fondé en 1969 pour mettre fin à cette chasse aux phoques cruelle. Dans les années 1980, son travail et l'indignation de millions de personnes dans le monde lui ont permis de remporter une importante victoire : l'importation de fourrures de blanchons (bébés phoques du Groenland) et de dos-bleus (bébés phoques à capuchon) a été interdite en Europe.

Toutefois, à la fin des années 1990, malgré d'intenses pressions internationales, le gouvernement canadien a commis l'inimaginable et déversé des millions de dollars dans la promotion du massacre des phoques du Groenland, en allant même jusqu'à augmenter les quotas. Aujourd'hui, méprisant les preuves et l'opposition générale, le gouvernement canadien refuse d'admettre la cruauté de la chasse au phoque et continue à soutenir l'industrie. Mais plus il persiste, plus la pression internationale s'accroît.

 

En 2009, IFAW a remporté un véritable triomphe lorsque l'Union européenne a interdit le commerce de tous les produits dérivés de phoques, éliminant à elle seule un important marché. D'autres marchés des produits dérivés de phoque s'effondrent dans le monde entier et aujourd'hui, la chasse commerciale des phoques au Canada coûte plus cher à subventionner qu'elle ne rapporte. Très peu de chasseurs y participent et cette pratique semble en déclin constant.

Toutefois, IFAW luttera jusqu'à ce que le Canada mette fin définitivement à la chasse commerciale des phoques : IFAW collecte des preuves de sa cruauté, les présente aux autorités, effectue des recherches, informe, milite pour un changement législatif et s'efforce de faire disparaître les marchés des produits dérivés de phoque.

 

Plus récemment, en novembre 2013, l'embargo sur les produits dérivés du phoque a été maintenu. Le règlement européen, interdisant la vente de produits issus de la chasse commerciale au phoque dans l’UE, a donc été jugé conforme aux principes de l'OMC (Organisation Mondiale du Commerce).

C’est une excellente nouvelle pour les défenseurs des animaux, car le jugement pourrait bien faire jurisprudence dans les futurs litiges similaires au sein de l’OMC. En prenant cette position, l’OMC considère donc que les préoccupations morales de l’opinion publique en matière de bien-être animal constituent un motif valide pour interdire l’importation de produits dérivés.

C'est grâce à votre soutien que les équipes de campagne d'IFAW continueront de se battre pour que d’autres mesures en faveur du bien-être animal puissent voir le jour partout dans le monde.

 

 

fiche12.gifProtéger les phoques dans le monde entier

La chasse commerciale des phoques au Canada est l'une des menaces les plus graves et les plus médiatisées, mais ce n'est pas le seul défi auquel les phoques sont confrontés. Dans le monde entier, IFAW lutte pour protéger les phoques et son travail au Canada, en Namibie et en Russie est soutenu par des scientifiques, des gouvernements et des personnes impliquées.

Par exemple, mettre fin à la cruelle chasse aux phoques en mer Blanche était l'un des principaux objectifs lorsque IFAW a commencé à travailler en Russie en 1994. Après 15 ans de campagne, en mars 2009, la Russie a interdit aux chasseurs de tuer des phoques âgés de moins d'un an, sauvant plus de 35 000 phoques du Groenland en mer Blanche chaque année.


Lien : http://www.clicanimaux.com/cause-1711-stop-au-massacre-des-phoques-?id_cause=1711 (Attention : images très dures à supporter)

 

L'association IFAW : http://www.clicanimaux.com/association-65-ifaw

Repost 0
Published by Meghann - dans Défense animale
commenter cet article
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 18:11

C'est en lisant une VDM, mais surtout les commentaires associés, que je suis tombée à la renverse sur la façon dont les propriétaires d'animaux, et notamment des chiens, perçoivent ces contacts :

 

Aujourd'hui, alors que je me promenais, j'ai vu un petit chiot. Je me suis avancée et ai demandé à sa propriétaire si je pouvais le caresser. M'attendant à une réponse positive, j'ai posé ma main sur son pelage. La jeune femme a giflé ma main en me disant : "Touche pas à mon chien, connasse." VDM

 

Et certains commentaires choquent par leur violence :

 

Je comprends cette maîtresse excédee. Moi même propriétaire de deux chats adorables et câlins, je ne supporte plus les gens malpolis qui pensent que c'est un dû de pouvoir caresser les animaux des autres...
Les animaux sont parfois stressés en ville, c'est le cas des miens, qui n'aiment pas sortir de leur territoire. Je ne leur imposerai pas un coup d'adrénaline supplémentaire pour qu'une conn*sse mal élevé que je ne connais ni d'Ève ni d'Adam soit heureuse d'avoir toucher leur fourrure.
De plus le chiot était peut être en train d'être éduqué et l'auteure, en agissant sans l'aval de la propriétaire, a peut être félicité l'animal à un moment ou il ne fallait pas.
M'énerve les gens qui agissent sans réfléchir. La propriétaire a certes été désagréable, mais l'auteur a été malpolie en première.


Sinon, je rejoins les commentaires qui disent que c'est hyper énervant d'avoir tout le temps des gens qui veulent caresser les animaux. J'ai un jeune chien hyper amical que j'essaie d'habituer à ne pas aller spontanément faire des bisous aux inconnus (parce que certaines personnes ont peur des chiens etc.) , si des inconnus passent leur temps à le tripoter, ça n'ira jamais. Sans compter que comme dit plus haut, l'animal est parfois dans un environnement stressant. Il m'est arrivé de prendre un tram bondé avec mon chien que j'essayais de garder assis, mais des enfants venaient le caresser par derrière et sans me demander mon avis, ce sont des choses que je n'apprécie pas.
Ce n'est pas une peluche, c'est un animal, et c'est vraiment pénible que des gens se croient en droit de toucher les animaux parce que ce sont des bébés et qu'ils ont plein de poils !

 

Ok alors c'est normal pour toi de se ruer sur les animaux des autres alors qu'on ne les connait pas parce qu'ils sont "trop choupinous" ? Bah écoute, dans ce cas je vais aller tester tous les sièges de voitures des autres parce qu'ils ont l'air trop confortables. Et aller dans toutes les piscines de mes voisins parce que j'ai envie.
C'est marrant je pense que ça ne leur plairait pas trop que j'abuse comme ça. C'est la même chose avec un animal. Il n'est pas à toi ? Garde tes mains dans tes poches a moins d'avoir l'accord du proprio.

 

Sur VDM, ces gens qui s'offusquent seront les mêmes qui s'amuseront à faire des jeux de mots sur des anecdotes relatant la mort ou la maltraitance d'un animal...

 

Ces gens sont excédés car ils estiment que les passants, amateurs d'animaux, considèrent ces derniers comme des "objets", des "peluches", "une propriété publique", etc... Mais n'est-ce pas plutôt l'inverse ?

 

N'est-ce pas le maître qui considère son animal comme étant sa "propriété" ?

 

Je croyais naivement que les animaux permettaient d'entrer en contact les uns les autres. Que ça engageait une conversation, un lien social. Que d'avoir un animal rendait les gens bons. Que les maîtres étaient flattés qu'on dise de leur animal qu'il est beau. Je me trompais visiblement.

 

Ceux qui se "jettent" sur les animaux dans la rue ne sont pas là pour vous déranger, et ne considèrent pas du tout votre animal comme une peluche ou un objet. C'est même sans doute le contraire !

 

Pourquoi alors en faire une affaire d'état ? Pourquoi râler pour quelque chose d'aussi insignifiant et gratuit ?

 

Moi qui adore jeter un oeil sur nos amis à 4 pattes quand je me promène dans la rue, moi qui ai toujours eu un mot gentil à leur passage, moi qui adore les appeler et les caresser, parler avec leurs propriétaires... Je suis mortifiée à l'idée que ces gens puissent me traiter de "connasse" par derrière.

 

La prochaine fois, c'est quoi ? On se prend une baffe pour avoir osé regarder la bestiole ?!

 

Pour moi qui souffre de trouble borderline, les animaux sont souvent un bon moyen de communiquer avec les gens. Je me dis que ceux qui ont des animaux, qui sourient, qui parlent volontiers tandis que je caresse l'animal, tout heureux par ailleurs, ne peuvent être que des gens biens.

 

Visiblement, en France en tout cas, ce n'est pas si simple.

 

Est-ce que vous préféreriez que les gens passent en donnant des coups de pied à votre animal ?? Un peu de bon sens et de sociabilité !

 

Lien : http://www.viedemerde.fr/animaux/8136189

Repost 0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 16:43

Vous voulez toujours cautionner cela en visitant les zoos ??

 

450px-Knut006.jpgLa mort très médiatisée de Marius le girafon avait scandalisé de nombreux internautes. Pourtant, son cas est loin d'être isolé. Entre 3.000 et 5.000 animaux en captivité sont euthanasiés chaque année en Europe, a estimé une dirigeante de l'Association européenne des zoos et aquariums (EAZA) dans une interview diffusée jeudi par la BBC.

 

Pour Leslie Dickie, ce chiffre englobe toutes les espèces d'animaux, "des têtards aux girafes". Parmi elles, seulement "quelques centaines tout au plus" de grands animaux du type girafes, zèbres, lions et ours sont concernés.

 

La BBC, qui a eu accès aux registres des 340 zoos affiliés à l'EAZA, indique que cinq girafes ont été mises à mort au Danemark depuis octobre 2012. Cette année-là, quatre hippopotames ont également été abattus en Europe. Auparavant, entre 2 000 et 2012, 22 zèbres avaient subi le même sort en toute légalité sur le continent. De leur côté, en 2010, Quatre gardiens travaillant au zoo allemand de Magdebourg ont dû rendre des comptes à la justice après avoir abattu trois bébés tigres "sans raison valable", relate la radio britannique.

 

A l'instar de Marius, les animaux sont généralement exécutés pour éviter les conséquences débilitantes de la consanguinité en captivité, a expliqué le président de l'EAZA, Simon Tonge. "Beaucoup de zoos pratiquent l'euthanasie. Ils choisissent de la pratiquer parce qu'il s'agit d'une bonne méthode de régulation des populations", a-t-il plaidé. Dans d'autres cas, les gardiens de zoo préfèrent la contraception ou la castration.

 

Une alternative est donc possible !

 

media l 6472715Interrogé sur le tollé provoqué par la mort du girafon danois, Simon Tonge se montre fataliste : "entre 10 à 15% de la population considère que le pire acte qu'un être humain puisse commettre, quelles que soient les circonstances, c'est de tuer un animal. Pourtant, la majorité des gens conçoivent parfaitement qu'il faille euthanasier un animal pour se nourrir ou pour réguler les populations". Lesley Dickie souligne le fait que l'association a contribué à sauver nombre d'espèces en captivité, telle que le tamarin lion, un petit primate d'Amérique Latine qui a virtuellement disparu à l'état sauvage.

 

L'excuse de tuer un animal pour se nourrir ne vaut pas pour les végétariens et les végétaliens !

 

Lien : http://www.metronews.fr/info/comme-marius-le-girafon-entre-3-000-et-5-000-animaux-sont-euthanasies-chaque-annee/mnbA!xszMFiPbjBw/

 

Lire aussi : http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1147594-euthanasie-d-un-girafon-au-danemark-cet-acte-contredit-la-fonction-sociale-du-zoo.html

http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/marius-le-girafon-inutile-148115

 

Relire : Le Danemark en remet une couche : une autre girafe menacée de mort !

Danemark : où tuer un girafon en bonne santé est considéré comme normal...

Repost 0
Published by Meghann - dans Défense animale
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 17:48

l y a quelques jours, dans le cadre d’une session sur le thème des droits de l’enfant, l’ONU* a exprimé son opposition à la présence et à la participation d’enfants lors de corridas. Une position défendue et saluée par la Fondation 30 Millions d’Amis.


« Une telle pratique est contraire à la Déclaration des droits de l’enfant ». Ce sont les mots du Comité international des droits de l’Enfant pour qualifier la corrida (5/2/14). Cet organe international de l’Organisation des Nations Unies (ONU) vient en effet de rédiger une recommandation adressée au Portugal, seul pays devant rendre compte cette année de la mise en œuvre de la Convention relative aux droits de l’enfant (CIDE) à ce sujet.


corrida_crac.jpgViolence physique et mentale »


C’est à la suite de la remise d’un rapport présenté par la Fondation Franz Weber - un organisme suisse spécialisé dans la protection des animaux - dans le cadre de sa campagne Enfance sans violence que l’ONU a exprimé, pour la première fois, une position officielle sur la présence des enfants lors des corridas. Dans son article 19, la Convention garantit en effet « le droit pour tous les enfants âgés de moins de 18 ans (garçons et filles) à un niveau de vie favorable à leur développement physique, psychologique, moral et social ainsi que l'obligation pour les Etats parties d'adopter les mesures assurant cette protection de l'enfant ». Pour Sara Oviedo, vice-présidente du Comité, « la participation d’enfants et d’adolescents à des activités liées à la tauromachie constituait une violation grave des articles de la Convention relative aux droits de l’enfant ».

Le Comité demande par ailleurs au Portugal de prendre des mesures législatives et administratives afin de protéger tous les enfants impliqués dans la formation et les spectacles de tauromachie, ainsi qu’en leur qualité de spectateurs. Il conseille aux autorités lusitaniennes - car il ne s’agit que d’une recommandation - de relever l’âge minimum de 6 à 12 ans pour assister aux corridas. Il préconise également la mise en place de « mesures de sensibilisation en rapport à la violence physique et mentale liée à la tauromachie et son impact sur les enfants ».


anticorridaPosition hautement symbolique


Ce véritable rappel à l’ordre international a particulièrement résonné aux oreilles des anti-corrida français : « Cette convention légitime le combat que nous menons depuis de longues années, explique Thierry Hély, porte-parole de la Fédération des Luttes pour l'Abolition des Corridas (FLAC). Elle montre que l’ONU, organisme suprême des droits de l’homme et du progrès social, reconnaît et condamne sans équivoque la violence de la corrida ». Une position hautement symbolique qui pourrait être de bon augure : alors que l’Espagne souhaite faire reconnaître la corrida au patrimoine mondial de l'Unesco*, comment l’organisme culturel de l’ONU pourrait-il désormais exprimer une position contradictoire ?


Comme le souligne le journal espagnol El Diario (5/2/14), ce positionnement pourrait en outre s’adresser à d’autres pays où la corrida s’exerce toujours en toute légalité : dans le collimateur des opposants à la corrida, les écoles taurines « où sont formés les tortionnaires de demain » rappelle Thierry Hély. En Espagne, où l’on dénombre plus de 40 écoles tauromachiques, aucun âge n’est requis pour intégrer ces dernières. Seule une autorisation parentale suffit. En France, il faut être âgé de 7 à 8 ans pour rentrer dans l’une des 8 écoles taurines : « Ces enfants sont exposés à une forme d'activité violente qui en outre présente des risques pour leur intégrité physique », rappelle la Sri-Lankaise Hiranthi Wijemanne, membre du Comité des droits de l’Enfant. Une condamnation sans appel de ces structures « éducatives » qui subsistent également dans certains pays d’Amérique Latine. « C’est en inculquant aux enfants le respect de la vie sous toutes les formes et le rejet de toutes les maltraitances et les cruautés envers leurs semblables et les animaux qu’ils deviendront des adultes meilleurs » s’est félicitée Reha Hutin, Présidente de la Fondation 30 Millions d’Amis.

La Fondation 30 Millions d’Amis, qui œuvre pour l’interdiction de ce spectacle barbare aux cotés de la FLAC, salue un positionnement responsable et courageux de l’ONU. Elle invite par ailleurs chacun à signer la pétition demandant le retrait de la tauromachie du patrimoine culturel immatériel de la France, qui a déjà réuni à ce jour près de 160 000 signatures.

 

Lien : http://www.30millionsdamis.fr/acces-special/actualites/detail/article/7257-lonu-dit-non-a-la-presence-denfants-aux-corridas.html

Repost 0
Published by Meghann - dans Défense animale
commenter cet article
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 01:16

 


 
Repost 0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 01:09
Repost 0
3 mars 2014 1 03 /03 /mars /2014 01:02

Non, la cigarette électronique n'est pas anodine. Un homme en a fait l'amère expérience...

 

Iarticle-2561930-1B99EC7C00000578-450_306x423.jpgvy, un chiot de 14 mois, est mort après voir mâchouillé une recharge de cigarette électronique qu’avait laissé traîner son propriétaire.

 

Keith Sutton, un Anglais qui utilise des cigarettes électroniques, avait laissé traîner des recharges. Son jeune chien s’est emparé de l’une d’elle et l’a mordue. Il a bien sûr facilement percé le plastique qui contient la nicotine et en a donc ingéré.

Immédiatement, le chiot s’est mis à baver et à vomir. Les propriétaires l’ont conduit dans une clinique vétérinaire. Mais là, le vétérinaire n’a pas pu faire grand chose pour l’animal qui est décédé 12 heures plus tard.

 

Il s’avère que la nicotine peut être mortelle si elle est avalée, en fonction du poids de la personne (ou de l’animal).

 

Lien : http://www.dailymail.co.uk/news/article-2561930/Pet-dog-animal-Britain-die-acute-nicotine-poisoning-chewing-owners-e-cigarette.html

http://www.sudinfo.be/943680/article/actualite/faits-divers/2014-02-24/un-jeune-chien-meurt-apres-avoir-mordu-dans-une-recharge-de-cigarette-electroni?utm_source=outbrain&utm_medium=widget&utm_campaign=obclick&obref=obinsource

 

 

article-2561930-1B99ECE400000578-599_306x423.jpg

Repost 0
1 mars 2014 6 01 /03 /mars /2014 14:38

 


 

 


 

 


 
Repost 0

Qu'est-Ce Que Le Terrier ?

  • : Le terrier de Meghann
  • Le terrier de Meghann
  • : Coucou à toi et bienvenue dans l'antre du terrier de Meghann ! Dans chaque galerie de mon terrier se trouve peut-être l'information que tu cherches ! Galerie principale : les animaux. Galeries annexes : loisirs (cinéma, musique, mangas ou télé), créations et écriture, politique-travail-ville, Internet... N'hésitez à pas à tout farfouiller dans les souterrains pour trouver votre pépite d'or !
  • Contact

Locataire Du Terrier

  • Meghann
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale.

Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale. Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/

Liens & Vidéos

Un lien vers une page qui n'existe plus ?

Une vidéo qui n'est plus disponible ?

 

N'hésitez pas à me signaler - commentaires ou contact - toute anomalie, je tenterai de la corriger au mieux !

Pour Fouiller Dans Le Terrier

Loyauté

http://i716.photobucket.com/albums/ww164/uncletogie/futurama-loyalty.gif

 

 

 

Zone Zen