Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 23:15

La guerre, c'est moche...

Un pays où on a que faire des animaux aussi.

 

Et là, au milieu de rien, un chien qui enterre un chiot...

 

 


 
Repost 0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 20:03

Un hérisson, paralysé des pattes arrières après un accident, peut maintenant se déplacer facilement. L'animal, prénommé Filipo, a été recueilli par le cabinet vétérinaire chilien Exzootic vet. Les vétérinaires ont conçu spécialement pour lui un chariot à roulettes.

 

Lien : http://tempsreel.nouvelobs.com/l-histoire-du-soir/20130621.OBS4200/video-le-herisson-qui-se-deplacait-grace-a-un-fauteuil-roulant.html

 

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10151422746467251&set=a.180270682250.134256.94403827250&type=1

 

 


 
Repost 0
26 juin 2013 3 26 /06 /juin /2013 15:37

Si d'aventure, pour une raison ou une autre, vous deviez vous séparer de votre compagnon, ne le confiez surtout pas à n'importe qui, à commencer par des "amis", mais faites appel à des associations de sauvetage (SPA, Chats libres, Galop pour la vie, etc.)

 

Un couple de retraités, ne pouvant plus s'occuper de leur ânesse et après l'avoir confié à des gens "biens", doit aujourd'hui regretter de ne pas avoir été plus vigilant.

 

Leur santé déclinant, le couple s'est séparé de Jeannett après 17 ans de vie commune. Porter l’eau, le foin… par tous les temps. Malgré la passion, la tâche devenait de plus en plus rude pour André, 81 ans.

 

Jeannette venait de se trouver une nouvelle famille. Chez un vieil ami de « Dédé », un Ludréen, qui la placerait chez son fils dans les environs de Baccarat. Un cadeau de Noël pour ses petits enfants. Promis, Jeannette coulera des jours heureux dans sa famille adoptive.

 

La donation est actée sur une feuille volante. Les papiers d’identité, le carnet de vaccinations et tout le matériel nécessaire pour la reconstruction d’un nouveau box, sont remis aux nouveaux propriétaires, des « amoureux des animaux qui auraient déjà sauvé un cheval de la boucherie », croit savoir André.

 

Quinze jours après avoir cédé gratuitement leur ânesse, les Roussel couvrent les 50 km qui les séparent de Jeannette.

 

«Il pleuvait à seaux et notre Jeannette n’avait rien pour s’abriter », se souvient Yolande qui, avec l’autorisation des adoptants, plante un parasol au milieu du parc. « Elle est venue tout de suite en dessous ». Première douche froide. Avant une 2e visite, mi-janvier, où l’accueil va être glacial. « Nous étions allés souhaiter la bonne année dans la famille et sur le retour, on a fait un crochet pour lui faire une caresse », assure Yolande. L’abri est construit mais les Roussel ont consigne de ne « pas trop s’attarder ». Une 3e visite, au pré, au mois de mai. Histoire de vérifier que tout va bien. L'ânesse avait disparu.

 

Le retraité ouvre une enquête de voisinage et découvre qu’un camion « immatriculé dans la Meuse », a embarqué la bête. Prise de contact. Prise de bec. Les Roussel, inquiets du sort de l’animal, ne parviennent cependant pas à obtenir la nouvelle adresse meusienne. « Elle est pucée à mon nom et reste inscrite au répertoire des Haras nationaux. J’ai peur d’être tenu responsable s’il advient quelque chose », assure André, regrettant au passage sa légèreté dans l’écrit qui a « officialisé » la donation. « On aurait dû préciser qu’en cas de mauvaise adaptation, Jeannette devait revenir chez nous et on aurait trouvé une solution ! »

 

Les Roussel auront recours à un conciliateur de justice près la cour d’Appel de Nancy afin de retrouver l’ânesse. « Pour s’assurer qu’elle est entre de bonnes mains », confie Yolande, très inquiète pour la santé de son mari. « Depuis les faits, il ne dort plus et cette situation l’affecte énormément, il est malheureux ».

 

Le conciliateur apprendra que Jeannette « a été vendue car elle donnait des coups de sabots ». Mais n’obtiendra pas l’adresse des acquéreurs. « En 17 ans, elle n’a jamais donné de coups ! », assure André qui la choyait comme personne. Croûtes de pain, pommes, sabots taillés, spray yeux et oreilles pour écarter les mouches en été… Sans oublier la douche annuelle au savon de Marseille, sur les conseils du vétérinaire. « Je lui répétais souvent : tu manges ton pain blanc le premier… »

 

Aujourd’hui, les époux Roussel n’ont qu’un seul souhait : savoir précisément où est Jeannette. Pour retrouver un peu de sérénité. Et effacer une image de leurs nuits d’insomnie. Celle d’une bétaillère de boucherie.

 

Malheureusement, il y a fort à parier que la malheureuse ânesse, tombée entre des mains capricieuses et inconscientes, ait été expédiée à la boucherie ; et ce malgré sa puce. Une manière sans doute de se faire du pognon au marché noir.

 

Lien : http://www.estrepublicain.fr/meurthe-et-moselle/2013/06/22/ou-est-jeannette

Repost 0
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 12:23

Je salue l'initiative et le courage de cette fille de 12 ans !

 

À l'attention : De Vincent Peillon , ministre de l'éducation nationale de France


La dissection dans les collèges finance la mort d'animaux et encourage la maltraitance envers les animaux

Avons-nous besoin de massacrer des cadavres d'animaux pour apprendre ?

Non, c'est pourquoi je trouve cela injuste "d'apprendre" avec des animaux morts .
Étant moi-même étudiante dans un collège en classe de 5ème, où la dissection se fait encore, j'ai pu voir que tous les autres élèves s'amusaient à déchiqueter le cadavre. J'ai été écœurée de ce comportement, j'étais la seule à refuser de participer à la dissection.

Ce jour là, le 12/04/2013, il s'agissait d'un poisson, on devait lui retirer les branchies pour voir le fonctionnement du système respiratoire du poisson. Mon établissement pratique les dissections : poisson, porc... Il est possible d'apprendre dans des livres le fonctionnement de la respiration, du cœur ... seulement, mon collège préfère financer la mort d'animaux.

Apprendre avec des livres permet d'éviter la mort, donc j'aimerai à l'avenir que les dissections ne soient plus présentes dans les collèges. J'ai assisté également à une dissection de poumons d'un cochon et d'un cœur de cochon .

Les élèves ne respectaient pas le cadavre et jouaient avec, j'étais furieuse de voir de tel comportement .


Je vous prie M. Peillon de bien vouloir retirer la dissection de ces établissements.

 

Lien : http://www.mesopinions.com/petition/animaux/arret-dissection-colleges/9968


 

Quelques commentaires :

 

 

J"ai du faire deux dissections, on a juste eu le choix de l'animal (souris ou grenouille), par contre pas le choix d'accepter ou non... A l'heure où dans les cantines il faut respecter les croyances religieuses, il serait peut-être temps de respecter aussi la conscience et les convictions que chacun porte sur toutes les formes de vie (mortes ou vivantes).

 

Belle initiative ! Pas besoin de ça pour des élèves de cet âge pour apprendre ! Ils n'ont pas forcément la vocation d'être médecin ou biologiste ! Il y a assez d'horreurs comme ça, sans en provoquer à l'école !

 

Quiconque tranche avec un couteau la gorge d'un boeuf et reste sourd aux meuglements d'effroi, quiconque est capable d'abattre de sang-froid le chevreau hurlant et mange l'oiseau qu'il a lui-même nourri, est-il encore très éloigné du crime ?   [Pythagore]

 

Puisque l'obsvervation sur des animaux morts est importante, selon certains enseignants, pourquoi ne pas faire venir des cadavres humains comme en médecine également pour observer...
Faire mourir au nom de l'observation est un peu léger comme argument...

 

toujours du mal a supporter cette faculté de l'éducation nationale à faire n'importe quoi avec nos enfants soi disant pour les instruire ....malgré les dissections i l y a toujours autant d'analphabètes ,de gosses incapables de tenir un chéquier en faisant une soustraction ....j'ai vu tant de grenouilles décérébrées alors qu'il suffisait de faire une vidéo ..;
tiens bon jeune fille !
une mamy

 

d'accord avec cette éléve de 5eme.
quand à l'enseignant qui souligne que l'apprentissage se fait dans la pratique, etant moi meme enseignant, j'approuve, mais je constate qu'en lycée professionnel les eleves n'ont pas le droit d'utiliser les machines industrielles, seul l'enseignant a le droit de le faire, donc ici 2 poids 2 mesures, tres cetrtainement en raison du cout et du risque.
pas tres coherent avec l'approche professionnelle qui de toute façon doit s'exercer en entreprise bien plus qu'il ne se fait dans l'enseignement français.
donc oui à l'apprentissage de l'experience et non au n'importe quoi.
peillon au travail pour de vrai reforme de fond en cohesion avec les besoins du marché du travail!

 

La dissection ne devrait pas être imposée aux élèves qui ne souhaitent pas la pratiquer. Ca peut être choquant pour certains jeunes élèves.

 

Dissecter à 12-13 ans n'a strictement aucun intérêt ! A part leur apprendre que la vie animale a si peu de valeur qu'il n'est pas grave de tuer pour leur amusement (oui, car en 5è, ces chères têtes blondes ne prennent pas cela au sérieux, je bosse dans le milieu, je le sais) et c'est tout. S'ils s'oriente (une minorité) dans une filière bio, ils auront bien le temps de voir cela plus tard.
La dissection est contraire aux lois sur le bien-être animal : comment leur enseigner de respecter les animaux alors que des adultes référents tuent des animaux pour si peu.
De plus, certains pré-ados ont des souris et les professeurs de SVT que je connais aucun tact envers eux quand ils s'en montrent émus ou choqués.
Est-ce vraiment cela qu'on veut leur inculquer ?

 

pour ma part, à 13 ans en 4ème (j'en ai 43) en SVT , j'ai refusé de disséquer une souris (l'oeil de boeuf ne me posait pas de pb mais la souris tuée exprès pour ça, me dérangeait). Le professeur m'a averti puis m'a mis 0/20. Merci à tant de bêtise pédagogique.

 

A l'heure de la 3D, pourquoi ne pas modéliser les animaux à "disséquer", où le stylet remplacerait le scalpel ?

 

Je suis entierement d'accord avec cette petition.L'année derniere,alors que j'etais en Cm2 je me suis evanouie en cours de sciences naturelles en voyant ces pauvres animaux qu'on doit tuer.Je serais intéréssée pour faire un bac scientifique mais je ne pense pas le faire car je ne veux pas avoir une epreuve de ce genre lors du bac comme mon frere qui a du dissequer une souris.

 

J'ai maintenant 65 ans mais je me rappelle très bien la réaction du professeur au lycée quand j'avais refusé de tuer une grenouille et de la disséquer. Depuis je suis devenu écologiste.

 

En 1995, en classe de 3ème, j' ai connu exactement la même situation. Devant mon refus de participer aux dissections, j' ai été convoqué chez le directeur du collège, avec mes parents (qui étaient d' accord avec moi),. Puis un débat a été organisé par le prof de SVT entre les autres élèves et moi (sans me prévenir): ça m' a attiré beaucoup d' ennuis, de moqueries et de "vacheries" de leur part jusqu'au dernier jour de classe. Mais quand j' y repense, je suis fière d' avoir été à contre- courant de ces élèves qui avaient cette façon malsaine de s' amuser, dans l' euphorie totale, à massacrer, déchiqueter, gâcher les corps les animaux (souris, grenouilles) qu'ils avaient à disséquer. Ils n' ont pas dû en apprendre grand chose, et encore moins le respect des animaux!...

 

Et ça continue à la fac, pour une utilité très discutable... on dirait plutôt que l'on cherche à habituer les jeunes à ne pas tenir compte de la souffrance animale.

 

J'ai 56 ans. Moquée quand j'en avais 16 ans par une professeure d'Allemand parce que j'avais refusé de disséquer une grenouille en classe de science naturelle. Apparemment ça avait fait le tout du lycée ! 40 ans plus tard, ça continue, pas de progrès. Quand je pense à cette prof d'Allemand, c'est toujours avec dégoût. Ce que dénonce Rose c'est aussi, la cruauté des humains qui s'amusent avec ça. Il faut savoir que certains adultes qui travaillent dans les abattoirs font la même chose.

 

La dissection en classe relève plus du rite initiatique que d'un quelconque besoin d'éducation par la pratique.
Que retient-on d'un tel exercice après plusieurs années ? Certainement pas des connaissances, non simplement une émotion de dégoût ou d'amusement lié à un évenement particulier du cursus scolaire.
La génération qui décide de la nécessité laisse ce genre de pratique perdurer parce que cela la rassure de savoir que les plus jeunes auront les mêmes bases éducatives que leurs ainés ; sorte de stabilité sociale sans aucune considération pour le progrès technique qui permet de faire autrement ou pour l'évolution de la conscience écologique dont la nécessité de vivre en symbiose avec l'animal redeviendra une thématique incontournable le jour où l'on statuera que la course effrénée à la croissance pour la croissance entraîne plus d'inconvénients que d'avantages.
Heureusement il y a des professeurs plus libres que d'autres...
Ma professeur de biologie de cinquième, il y a de cela une vingtaine d'année, avait décidé de son propre chef qu'une démonstration du fonctionnement du coeur en tant que pompe à sang était amplement suffisant sur un unique coeur de porc acheté en barquette au super marché et que tout autre exercice en forme de jeu de massacre était inutile pour l'acquisition des connaissances fondamentales.
Je lui en suis encore très reconnaissant aujourd'hui.

 

À l'heure où beaucoup d'établissement utilisent des ordinateurs on peut même, en plus de consulter des livres, contempler des reconstitution en 3D de tous les organes et anatomies.

Repost 0
Published by Meghann - dans Défense animale
commenter cet article
22 juin 2013 6 22 /06 /juin /2013 12:21

 


 
Repost 0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 22:02

Un article se fait l'écho d'un phénomène inquiétant et en augmentation : l'utilisation de chiots (ou chatons) par des mendiants afin d'apitoyer les passants.

 

"Avant, pour faire craquer les gens et les convaincre de donner un peu d'argent, certains amenaient leurs aînés, leurs enfants ou leurs bébés dans la rue, maintenant, ce sont les chiens", soupire Laurent Blanchard, chargé de communication de l'association Vénus. Les animaux servent à amadouer le passant. "Pour certains, pris de pitié ou frappés d'un coup de foudre pour le petit animal aux yeux implorants, c'est comme un achat compulsif. Ils donnent".

 

A Bordeaux, un homme a porté plainte contre un mendiant pour maltraitance sur un animal domestique. Il avait croisé un homme originaire de l'est de l'Europe qui faisait la manche à un feu tricolore. A ses côtés gisait et haletait un chiot déshydraté "servant d'appât pour que les automobilistes donnent de l'argent", ne décolère-t-il pas.

 

Le petit chien d'à peine deux mois, croisé d'épagneul aux yeux expressifs, a  été saisi.

 

le-petit-chiot-deshydrate-saisi-ce-samedi-matin-a-bordeaux_.jpg

 

Les services de police de Bordeaux confirmaient il y a quelques mois qu'ils étaient de plus en plus sollicités pour ce type de maltraitance à animaux ou pour des ventes à la sauvette d'animaux dans les rues de Bordeaux, notamment à Sainte-Catherine ou Porte-Dijeaux. Suite à des courriers de riverains, de commerçants, d'élus eux-mêmes alertés par leurs administrés, des vérifications et enquêtes ont été menées. Sans grand résultat tant il est difficile de surprendre la vente illégale ou la mendicité en flagrant délit. "Le mieux est de prévenir le 17 dans l'instant", conseillait un policier que cette problématique touche.

 

Attention cependant à ne pas faire l'amalgame avec les chiens de sans domicile fixe, fidèles compagnons de route avec lesquels ils partagent la même galère, qu'ils  entretiennent et qu'ils ne quitteraient pour rien au monde, quitte à dormir dehors si l'animal n'est pas le bienvenu en halte d'accueil.

 

Lien : http://www.sudouest.fr/2013/06/15/un-chiot-deshydrate-saisi-dans-la-rue-a-bordeaux-1086532-2780.php

 

Lire aussi : Honteux : des chiots maltraités et utilisés pour la mendicité !

Repost 0
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 21:00

neko-cafe-chat-japonais-632x420.jpgSiroter un thé, un café, ou déguster une tarte en caressant un chat : une Parisienne veut ouvrir un salon de thé peuplé de chats, à Paris, "pour le bien être des clients", à l'image des Neko cafés japonais, un projet qui inquiète les défenseurs des bêtes.

 

Margaux Gandelon, amoureuse des chats qui revendique les bienfaits du ronron sur la santé humaine, veut ouvrir son "bar à chats" en septembre 2013.

 

"Ce sera un endroit zen et convivial. Les clients pourront caresser les animaux en buvant un thé ou un café ou bien en dégustant une tarte", dit-elle.

 

En quête d'un local, elle dit qu'elle réservera une salle de repos à ses "greffiers" (chats en vieil argot).

Une fois dans ses locaux, elle compte adopter une dizaine de matous, "des laissés-pour-compte à la SPA pour leur donner une seconde chance".

 

La porteuse du projet martèle que "les chats seront avant tout chez eux et qu'elle respectera leur indépendance".

 

 

Mais aujourd'hui, la SPA dit "avoir donné uniquement son soutien moral dans l'attente de l'ouverture du café".

"On est neutre. On attend de voir si le café ouvre. Alors, on ira voir si les chats seront bien installés avant de céder les bêtes de nos refuges", commente Oriane Vatin, porte-parole de la SPA.

 

 

Christophe Marie, de la Fondation Bardot, "n'apprécie guère que l'animal soit relégué au rang de d'objet".

"Ce qui me gêne dans la démarche c'est que l'animal soit relégué au rang de peluche. Les chats n'ont pas forcément envie d'être tripotés par les clients d'un bar", estime-t-il. "La Fondation Brigitte Bardot ne souhaite pas voir ce genre d'initiative se multiplier."

 

Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d'amis, s'interroge aussi sur le bien-être animal : "qui s'occupera des chats et dans quelles conditions en dehors des heures d'ouverture de l'établissement ?"

 

 

 

Lien : http://www.lepoint.fr/insolite/bientot-un-bar-a-chats-a-paris-les-defenseurs-des-animaux-s-inquietent-15-06-2013-1681213_48.php

 

En ce qui me concerne, j'estime que les chats seraient plus heureux dans un "neko café" qu'enfermés à la SPA...

 

Et vous ?

 

 

 

 

Repost 0
9 juin 2013 7 09 /06 /juin /2013 14:19

Pour la première fois, je suis allée me promener à la forêt de Chailluz, à Besançon, afin de voir le parc de vision animalier dont j'avais entendu parler.

 

Selon les brochures, il y demeure quatre types d'animaux en plein coeur de la forêt, traversée par des chemins de randonnée : des sangliers, des cerfs, des daims et des chevreuils.

 

A l'arrivée sur le parking, une chose me frappe d'entrée. Le panneau qui indique le plan des emplacements de ces animaux, est brisé sur un tiers. Je me disais juste qu'il aurait été bon de le remplacer, que ce n'était pas pratique...

 

Quant aux animaux présents, ils semblaient bien traités, bien que les cerfs soient recouverts de tiques. Leurs enclos sont très grands. Je me suis même rendue compte que les sangliers accouraient quand on les appelait. Ils étaient, tout comme les cerfs et à un degré moindre, les daims, complètement domestiqués. En outre, les gens leur balancent du pain ou les plantes aux abords de leur enclos, ce qui personnellement m'énerve car cela fausse complètement le rapport avec l'animal et son milieu.

 

Je ne parle pas des chevreuils, tout simplement... parce qu'il n'y en avait pas. A ma grande surprise, leur enclos était abandonné, les grilles rouillées... Ne subsistait qu'un panneau informatif sur les chevreuils, complètement décoloré. Je ne saurai trop expliquer pourquoi, mais de ne pas trouver les chevreuils et juste un lieu abandonné à la place, ça m'a fait mal au coeur.

 

Au retour, j'ai longtemps cherché sur le net la raison de la disparitions des chevreuils. Et j'ai eu beaucoup de mal, les sites reprenant tous les mêmes paragraphes touristiques, qui font état de chevreuils à voir, etc... Fort heureusement, j'ai trouvé l'unique article m'apprenant le destin de ces chevreuils :

 

“Il y avait des chevreuils mais leur population avait grandi, on a décidé de ne pas les laisser en enclos”

 

Et là, je suis perplexe. Pourquoi les avoir tous libérés ? Pourquoi ne pas en avoir gardé une poignée au profit du parc animalier ?

 

Et un mauvais pressentiment germa alors dans mon esprit. J'ai omis de dire que le parc se trouvait en plein coeur d'une réserve de chasse. Réserve dans laquelle des randonneurs peuvent cotoyer des chasseurs. Avec un panneau explicatif démontrant que les chasseurs avaient tous les droits, puisqu'ils occupent le terrain les jours de sorties familiales, soit le dimanche, le mercredi toute la journée, et les autres jours jusqu'à 14h, en gros. Et que les marcheurs doivent rester sur le chemin et porter des habits clairs, sous peine d'être confondus avec du petit et gros gibier...

 

Donc, on a libéré des chevreuils qui avaient eu le temps d'être "domestiqués", habitués à l'approche de l'homme ; on les a relâchés afin qu'au final, ils soient à la merci des chasseurs, genre "sketch des inconnus et le lâcher de galinettes cendrées" ?

 

Et pour les autres animaux ? Que se passe-t-il quand la reproduction a bien fait son oeuvre ? Les plus vieux - et donc inutiles - sont-ils remis dans la nature, après une vie majoritairement passée dans un enclos, au contact d'êtres humains venus les voir et leur donner du pain ? Et quand ils rencontreront des chasseurs, ils seront des proies faciles ?

 

Pourquoi y a-t-il toujours quelque chose de dérangeant dès que ça touche aux animaux, même le concept qui semble le plus innocent du monde ?

 

Lien : http://www.presse-bisontine.fr/sites/default/files/flip/LPB134/files/assets/seo/page22.html

 

 

Repost 0
2 juin 2013 7 02 /06 /juin /2013 14:36

C'est une vidéo émouvante, poignante, que celle de ce pauvre chat qui ne semble ni comprendre ni accepter la mort de son compagnon de rue, et qui tente de le réveiller...

 

 


 
Repost 0
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 21:19

Dans la saison 18 épisode 05 des Simpson ("Homer s'engage"), Matt Groening tourne en ridicule les stars qui portent de la fourrure, à travers la bêtise de Krusty le clown.

 

SEQ 6 – EXT/NUIT Devant un bâtiment de remise de prix


[Une foule de gens attend près du bâtiment. Krusty descend d'une limousine, il a un manteau de fourrure, il commence à marcher sur le tapis rouge et à saluer la foule]


Krusty : Hé hé hé hé hé ! [Lisa arrive et jette un seau remplie de peinture rouge sur Krusty, tout le monde est étonné]
Lisa : [Fâché] Fourrure égale meurtre ! [Elle redevient joyeuse] Quand est-ce que le film “Krusty” doit sortir ? [Deux gardes l’emmènent] Vous avez pas le droit !


Krusty : Celui-ci est foutu. Donnez-moi la rechange ! [Une femme arrive, lui enlève sa fourrure et lui met une autre fourrure en peau de panda] Maintenant les bébés ! [La femme lui met des pantoufles toujours en peau de panda] Et les mitaines à tête de singe ! [La femme lui met des gants en peau de singe] Ouais ! C'est ce qui s'appelle la classe !

 

01-copie-2.jpg

 

03.jpg

 

02-copie-1.jpg

 

04.jpg

 

Lien : http://www.simpsonspark.com/scripts/s18/habf21.php

 

Voir l'épisode : https://sites.google.com/site/simpsonswebtv/saison-18/s18-e05

Repost 0
Published by Meghann - dans Défense animale
commenter cet article

Qu'est-Ce Que Le Terrier ?

  • : Le terrier de Meghann
  • Le terrier de Meghann
  • : Coucou à toi et bienvenue dans l'antre du terrier de Meghann ! Dans chaque galerie de mon terrier se trouve peut-être l'information que tu cherches ! Galerie principale : les animaux. Galeries annexes : loisirs (cinéma, musique, mangas ou télé), créations et écriture, politique-travail-ville, Internet... N'hésitez à pas à tout farfouiller dans les souterrains pour trouver votre pépite d'or !
  • Contact

Locataire Du Terrier

  • Meghann
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale.

Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale. Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/

Liens & Vidéos

Un lien vers une page qui n'existe plus ?

Une vidéo qui n'est plus disponible ?

 

N'hésitez pas à me signaler - commentaires ou contact - toute anomalie, je tenterai de la corriger au mieux !

Pour Fouiller Dans Le Terrier

Loyauté

http://i716.photobucket.com/albums/ww164/uncletogie/futurama-loyalty.gif

 

 

 

Zone Zen