Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 15:05

38 boules déjà disparues, et de la force dans les mâchoires !

 

Joueur de pétanque, Patrick Cazes a vu ses boules de pétanque disparaître les unes après les autres. La pose d'une caméra infra-rouge lui a permis de prendre le voleur, la patte dans le sac.

Le 29 février dernier, il s'aperçoit que neuf boules ont disparu. Il croit d'abord que des enfants les ont égarées dans la nature, ou que des visiteurs indélicats les ont peut-être subtilisées. Il mène sa petite enquête, mais elle ne débouche sur rien. Qu'à cela ne tienne, Patrick a une grande quantité de boules. Il continue à s'entraîner… et à les laisser sur le bord du terrain en fin de journée. Le lendemain matin, à nouveau, d'autres boules ont disparu.

Intrigué par ce phénomène, il décide d'installer une caméra infrarouge sur les lieux pour prendre le voleur la main dans le sac. Et rebelote, il découvre un matin que des boules manquent à sa collection. Il examine donc l'enregistrement de la nuit précédente… Et là, surprise, il découvre que son voleur est un jeune… renard qui vient dérober les boules une à une… alors qu'à deux mètres de là, il y a un beau poulailler. Mais voilà, les poules ne l'intéressent pas.

 

Un renard qui doit confondre les boules avec les oeufs ^^ 

 

Article sur : http://www.ladepeche.fr/article/2012/04/27/1340763-belmont-le-renard-lui-derobe-38-boules-de-petanque.html#xtor=RSS-6?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

 

vidéos sur : http://www.youtube.com/channel/UC4_-KK8PShohMbXBCQlsOxQ

 

 


 

 

Repost 0
1 mai 2012 2 01 /05 /mai /2012 12:46

400 F 2675847 xVV2ldV1GHnBCCaxT0EFGmeX3vIpLU PXPL'art a ses limites...

 

Deux étudiants d'art berlinois ont imaginé une «performance» qui consiste à décapiter un mouton si «Internet en décide ainsi»... 

 

Sur la vidéo d’accueil du site, un des étudiants actionne la guillotine tandis que l’autre tient le mouton à l’écart. Le couperet tombe en boucle. A côté, un sondage: «Ce mouton doit-il être tué ?» L’internaute peut cocher «oui» ou «non».

 

A 17h ce lundi, le «oui» récolte 909.252 votes et le «non» 940.989 votes. Le compte à rebours est lancé: «17» indique le nombre de jours restants avant le 17 mai, date prévue de l’exécution.

Ce projet macabre est né dans la tête de deux étudiants de la Berlin University of Arts, Iman Rezai et Rouven Materne. Après avoir construit la guillotine, comme on peut le voir sur une vidéo YouTube où ils fument la chicha en justifiant leur action, les deux étudiants l’ont peinte en rose, orange, jaune fluo. Des couleurs vives choisies pour «refléter la nature à la fois colorée et mortelle» de la société, expliquent-ils.

«La guillotine est le reflet le plus compact de notre société» affirme Materne, qui poursuit: «L‘art performance est une critique de la morale courante; ce qu’il faut faire, c’est quelque chose qui vient directement de l’art. De l’inconscient». Rezai ajoute: «Ce qui sera sera. Il n’y a pas de pourquoi à ce sujet.»

Cette détermination affichée ne masquerait-elle pas un canular ? Les étudiants comptent-ils réellement mener leur projet à terme ? Selon un porte-parole de leur université, ils auraient assuré à l'école que leur guillotine avait été conçue comme une «provocation artistique» et qu'ils n'avaient pas l’intention de tuer l'animal, rapporte Reuters. Les autorités allemandes suivent d’ailleurs cette affaire «avec intérêt».

 

En Allemagne, tuer un animal sans motif particulier est passible de trois ans de prison.

Si ce n’est pas la première fois que l’art s’attaque au sujet du traitement des animaux dans nos sociétés, le fait de confier le sort d’un animal aux internautes est sans doute inédit, note le Huffington Post. Le nombre de votes -près de 2 millions, donc- semble en tout cas réjouir les étudiants, fiers de leur «coup» à en croire les comptes Twitter et Facebook de «Die Guillotine» qui relaient les dizaines d’articles de presse allemande et internationale suscités par leur provocation.

Interrogé par le HuffingtonPost, un porte-parole de l’association de défense des animaux PETA réagit: «Même s’il s’agissait d’un canular, leur «performance» n’est pas artistique, c’est surtout une publicité pour d’autres artistes en herbe qui pourrait s’en inspirer et les copier

 

Source :  http://www.20minutes.fr/insolite/926177-contre-guillotiner-mouton-internautes-trancher

 

Effrayant de voir que des gens votent "oui" pour la mise à mort d'un animal, gratuitement, au nom de l'art moderne il parait...

 

Ceci n'est pas sans nous faire oublier tous ces gens qui se filment en train de torturer et tuer des animaux et qui postent leurs exploits sur le net... 

Repost 0
30 avril 2012 1 30 /04 /avril /2012 15:49

Pas physionomiste !

 

C'est fou comme l'actrice Charlize Théron, avant d'être sexy, ressemble à l'acteur Kiefer Sutherland...

 

Sans-titre-1-copie-copie-2.jpg

Repost 0
Published by Meghann - dans humour
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:22

Ksenia est le chat le plus mignon de la toile. Avec ses poils tout doux et son regard charmeur, il a dompté les internautes qui se sont empressés de lui accorder ce titre tant convoité.

Ksenia a été sacré comme le chat le plus mignon du net et pourtant, il ne danse pas, ne chante pas, n’aboie pas. Non, Ksenia a juste besoin d'être lui-même pour entrer dans le cœur des internautes. Avec ses poils tout doux, il a tout simplement l'air d'une petite peluche que l'on rêverait d'acheter.

 


 

 

Repost 0
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:16

Porc-201.jpg

Seuls trois des vingt-sept Etats européens sont d'ores et déjà prêts à appliquer les nouvelles normes de bien-être des truies qui entreront en vigueur l'année prochaine, a indiqué jeudi la Commission européenne en annonçant qu'elle poursuivrait les contrevenants.

Seize autres Etats pourraient toutefois rentrer dans les clous d'ici à la fin de l'année, mais huit autres, dont de gros producteurs comme la France ou l'Espagne, risquent de se retrouver dans l'illégalité au 1er janvier prochain, selon une source européenne.

Le commissaire chargé du dossier, le Maltais John Dalli, a rappelé jeudi que les ministres européens de l'Agriculture avaient déjà eu douze ans pour se conformer à ces normes.

 

Bruxelles a déjà ouvert des procédures d'infraction au droit communautaire contre douze Etats européens pour non respect des normes des cages pour les poules pondeuses, entrées en vigueur au 1er janvier dernier.

 

Lien : http://www.europe1.fr/International/UE-le-bien-etre-des-truies-mobilise-peu-1056473/ 

Repost 0
Published by Meghann - dans Défense animale
commenter cet article
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 14:13

Regardez bien cette photo : tout de suite, la chasse parait moins noble, n'est-ce pas ?

 

chasse-a-courre-cerf-tue-dans-la-cuisine-MAXPPP-930620 scal

 

Dans sa maison tranquille, au milieu de la forêt de Grésigne dans le Tarn, la famille Rossard ne s'attendait pas à voir débarquer deux cerfs dans son salon, à un an d'intervalle. Les animaux, traqués dans le cadre de chasses à courre, avaient finalement été mis à mort dans la maison. Traumatisée, la famille Rossard a porté plainte, estimant que les organisateurs de la chasse à courre avaient manqué à leur obligation de sécurité et de prudence.

 

En 2006, un cerf était rentré dans la buanderie de la maison des Rossard, où se trouvait alors la mère de famille. L'animal avait été achevé dans la pièce. Un an plus tard, en novembre 2007, c'est un cerf de 200 kilos qui avait traversé la baie vitrée du salon avant de finir sa course dans la cuisine. Malgré les demandes de la famille, "l'animal avait été saignée par les chasseurs à même le carrelage"

 

Les faits remontent au 3 novembre 2007. Ce jour-là, un cerf traqué par une quarantaine de chiens, brise la baie vitrée du salon des Rossard, dont la maison est situé dans la forêt domaniale de de Grésigne, au nord-ouest d'Albi. Un des enfants, âgé d’une dizaine d’années, se retrouve "face à un cerf en furie et ne doit la vie qu'au fait que le cerf a glissé sur le carrelage", a confié Patricia Rossard, la mère de famille, à France 3 Midi Pyrénées. L’animal est alors été tué à coups de dague dans la cuisine par un des veneurs, ces chasseurs qui poursuivent en "équipage" un animal sauvage avec une meute de chiens.

 

Pour l'avocat de la famille Rossard, "ce dossier (...) est un puits presque sans fond d'imbécilités". Me Viguié a dénoncé "l'inconscience des chasseurs qui ont fait prendre un risque aux habitants (...). Il fallait arrêter cette chasse". "Ce n'est pas le procès de la chasse, mais de la chasse irresponsable"

 

Du côté de la défense, on invoque un malheureux concours de circonstances. "Ce qui est arrivé à la famille Rossard est très regrettable mais c'est un aléa de chasse pour lequel ils ont été indemnisés", indique l'avocat des trois prévenus. Selon lui, si deux cerfs se sont retrouvés dans "le confetti de 5.000 m² qu'est la propriété des Rossard, c'est un accident de la vie", estime Me Triboulet.

L'avocat de l'association qui a organisé ces chasses à courre, "on ne peut pas dominer l'instinct animal. A l'impossible, nul n'est tenu". La défense a donc demandé la relaxe des trois prévenus.

 

Henri-Louis Baysset, 77 ans, qui dirigeait la chasse à courre, ainsi que Jérôme Lagarrigue et Nicolas Pinel, deux chefs de meute, ont ainsi été jugés coupables de mise en danger de la vie d'autrui. Ils ont été condamnés à verser, chacun, 1.000 euros de frais de justice.

 

 A l’énoncé du jugement, la plaignante, Patricia Rossard s’est dite "satisfaite de la reconnaissance de culpabilité", mais espérait une condamnation plus lourde. "Ils ont du mépris envers nous, c'est une attitude contraire à l'éthique de la chasse à courre". Avant d'ajouter : "on a l'impression d'être au temps des chevaliers, qui méprisent les manants", déplore-t-elle.

Pour sa part, Henri-Louis Baysset, qui était à l’initiative de ces chasses à courre, a averti qu'il ferait appel, ne comprenant pas la décision du tribunal. "Je ne m'y attendais pas, car pour une mise en danger d'autrui, il faut qu'un article de la loi ait été violé. Il n'en est rien dans notre affaire", a-t-il affirmé.

 

Moralité : si c'est imprévisible et dangereux, alors on interdit ! 

 

http://www.europe1.fr/France/La-chasse-a-courre-s-etait-achevee-dans-leur-cuisine-1055105/

http://www.europe1.fr/France/Condamnes-apres-des-chasses-a-courre-rocambolesques-1056785/

Repost 0
Published by Meghann - dans Défense animale
commenter cet article
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 14:59

"Le vrai travail" ?

 

«Le 1er mai, nous allons organiser la fête du travail mais la fête du vrai travail, de ceux qui travaillent dur, de ceux qui sont exposés, qui souffrent, et qui ne veulent plus que quand on ne travaille pas on puisse gagner plus que quand on travaille»,
«Le vrai travail, ça veut dire les gens qui prennent leur voiture le matin pour se rendre dans leurs entreprises, leurs usines, leurs exploitations, qui travaillent toute la journée, rentrent le soir et ont encore mille choses à faire pour leur famille, pour eux-mêmes, pour gérer leur foyer», l’opposant à «ceux qui vivent des revenus de l’assistance».
«Le vrai travail, c’est celui qui a construit toute sa vie sans rien demander à personne, qui s’est levé très tôt le matin et s’est couché très tard le soir, qui ne demande aucune félicitation, aucune décoration, rien»
«Le vrai travail, c’est celui qui se dit "oh, je n’ai pas un gros patrimoine, mais le patrimoine que j’ai, j’y tiens (...) ce patrimoine-là, on ne me le volera pas"», «C’est celui qui dit "toute ma vie, j’ai travaillé, j’ai payé mes cotisations, j’ai payé mes impôts, je n’ai pas fraudé, et au moment de mourir je veux laisser tout ce que j’ai construit à mes enfants sans que l’Etat vienne se servir"».
«Le vrai travail, c’est celui qui est exposé à la concurrence, c’est celui qui, s’il ne va pas à son travail, il n’aura rien (...) le vrai travail, c’est celui qui n’est pas protégé de toutes les crises. J’ai envie que cette France du travail se réunisse le 1er mai et j’ai envie de lui parler de notre conception du travail»,

 

Lien : http://www.europe1.fr/Politique/Qu-est-ce-que-le-vrai-travail-de-Sarkozy-1052869/ 

 

 

Monsieur le Président de la République,

Ma dernière réaction portera sur vos dernières déclarations concernant le "vrai travail". Je suis conscient que vous êtes dans une situation délicate sur le plan électoral, mais ce genre de propos est indigne de vous et des différentes qualités que j'ai pu deviner au travers de certaines de vos réactions, en particuliers l'humanité dont parlent tout ceux qui vous ont côtoyé en entretien privé. Je suis conscient que vous portez un grand amour au travail. Nul besoin d'être un pur libéral pour savoir que le travail représente la richesse d'une nation, qu'il est la dynamique qui permet le bien être et la prospérité d'un peuple. Une nation rentière sera bientôt aussi pauvre que le Vatican qui s'est ruiné à accumuler des trésors, pour reprendre l'exemple de Hume. Mais en lui-même il n'est que l'aboutissement de vertus : courage, dévouement, endurance, et il est au service de l'enrichissement ou tout au moins du bien-être et ne constitue pas une valeur absolue.


  Il faut donc permettre aux hommes d'accéder au bien-être en participant à la prospérité de la patrie par le travail : c'est un fait, mais nullement jouer sur la jalousie atterrante de l'extrême droite : être jaloux des plus pauvres que soi : voilà bien une mentalité de Thénardier, je leur préfère Valjean ! Ce genre de discours est dangereux à plus d'un titre.

   - Il conforte les citoyens dans l'idée que le travail est une peine au lieu de représenter un intérêt : il faut donc jalouser ceux qui n'en ont pas. On flatte donc ici indirectement l'oisiveté. En plus c'est un aveu de l'échec du RSA activité, plombant votre bilan.


  - Il conforte l'extrême droite dans l'idée que ses discours sont légitimes. A ce titre des électeurs vont directement voter FN sans complexes puisqu'ils ont l'impression que son discours a l'aval des partis les plus forts.


  -  Sans garantir le retour des électeurs frontistes dans leur majorité, il fait fuir des électeurs plus modérés qui savent que dans la tolérance et la solidarité peuvent s'épanouir les vertus les plus nobles des citoyens, tout en rendant le travail plus efficace par une digne collaboration pratique et intellectuelle.

Ce durcissement de vos propos pour cette dernière ligne droite ne vous sera que de peu d'utilité électorale, car cela ne fait que manifester que vous semblez être en situation de faiblesse vis à vis du front national. Et vous le savez comme moi "vae victis" : les vaincus n'attirent que rarement la sympathie, surtout sur le plan politique.


  Il est encore temps de vous ressaisir et d'insister sur les vraies valeurs : le patriotisme qui exige que la France rayonne sur le plan international.
Le courage qui exige que nos soldats d’Afghanistan ne soient pas humiliés par un abandon politique rendant vain leur sacrifice, et entachant encore notre réputation.
 L'endurance dont font preuve les cadres, les petits travailleurs, mais aussi ceux qui désespèrent de retrouver un emploi.
C'est un discours gaulliste que nous attendons de vous et non celui des héritiers du quarteron de généraux en retraite.

Flattez-les : et non seulement vous perdrez les élections mais vous vous perdrez.
Tournez leur le dos, et alors vous verrez se manifester des électeurs inespérés.


C'est à vous appartient ce choix, pour n'assurer qu'une victoire au final, celle de la France.

Je vous prie de croire, Monsieur le Président de la République, en l'expression de mon plus profond respect. 

Repost 0
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 21:46

En 2011, les douanes ont saisi quelque 12.359 spécimens protégés.

photo_1242397992044-1-0.jpgEn quelques jours, à la veille de ce printemps, la zone de fret de l'aéroport de Roissy a soudain pris les allures d'une insolite arche de Noé. En fouillant des caisses expédiées depuis le Cameroun et estampillées «Live frogs», les douaniers ont découvert le 29 février un double fond dans lequel s'entassaient 64 caméléons. Huit des reptiles étaient morts de ces déplorables conditions de transport. Trois jours plus tard, les mêmes agents interceptaient un chargement de «trophées de chasse» en provenance du Canada. À l'intérieur, un grizzli ainsi qu'un ours polaire empaillés, notamment accompagnés d'un couguar transformé en tapis de salon. Non loin, dans un transport de poissons tropicaux, ils repêchaient enfin 367 «axolotls», amphibiens étranges et translucides trafiqués en laboratoire en raison de leur capacité à s'autorégénérer et à se reproduire à l'état larvaire.

Ces prises, effectuées dans le cadre de la Convention de Washington protégeant la faune et la flore, ne sont que la partie émergée d'un trafic d'espèces plus que jamais florissant. Selon un dernier bilan de la Direction générale des douanes, le nombre de procédures n'a cessé de progresser pour atteindre 667 constatations l'année dernière, contre 649 en 2010. Une fois sur deux, les contrôles ont été effectués sur des voyageurs aériens atterrissant en particulier en région parisienne, mais aussi du côté de Marseille et de Nice.

 

Garantir la survie

Dans le lot figure un bestiaire touffu où se mêlent une dizaine de perroquets très rares et quelques rapaces, une famille d'iguanes et de varans, une paire de serpents, quelques singes et une armée de tortues venant en particulier de l'île de Madagascar et des pays du bassin méditerranéen. «Les services vétérinaires inspectent les animaux vivants recueillis par la douane et leur apportent les soins permettant de garantir leur survie, expliquent les douanes. Celle-ci est souvent compromise par les conditions de transport et le stress liés à leur capture. Dans la mesure du possible, une réexportation dans le pays d'origine est privilégiée, dans l'optique d'une réintroduction dans le milieu naturel.» La solution d'accueil se trouve alors en réserves animalières. C'est ainsi que le brigade d'Hendaye a confié un perroquet gris du Gabon au zoo de Pessac.

Les passeurs, quant à eux, redoublent d'imagination, pour acheminer leurs cargaisons clandestines: en Guyane, un voyageur néerlandais a ainsi été surpris en train de transporter seize colibris vivants. Récidiviste, il avait dissimulé les oiseaux dans son short muni d'alvéoles, spécialement conçu pour l'occasion. «Les spécimens naturalisés auraient de leur côté tendance à être moins trafiqués», observe un spécialiste. «Il semble que l'attrait exercé par les cobras et scorpions conservés dans de l'alcool que ramènent les touristes en provenance de pays asiatiques décline», confirme-t-on à la Direction générale des douanes, dont les services n'ont saisi que 36 de ces spécimens en 2011.

photo_1240562214866-1-0.jpgEn revanche, les services spécialisés de Bercy tirent la sonnette d'alarme face à l'envolée de la contrebande d'articles issus d'espèces animales ou végétales. En une seule année, ce marché parallèle, stimulé par une forte demande des particuliers, a bondi de 46% pour désormais franchir la barre symbolique des 10.000 saisies.

Dans ce registre foisonnant et baroque, où l'on peut retrouver des hippocampes, des scorpions séchés ou encore des queues d'éléphant en bracelet, les agents ont aussi intercepté, surtout au terminus des long-courriers de Roissy, plus de 1277 pièces d'ivoire braconnées au Congo, au Nigeria ou en Guinée, mais aussi 1254 orchidées ou encore une centaine de kilos de bois d'agar, encens très recherché dont le prix au poids est plus élevé que celui de l'or. Enfin, face à la persistance de l'importation illégale de viande de brousse sur le sol français, les autorités multiplient les opérations coups de poing. Celle menée entre les 17 et 26 mai dernier en région parisienne a débouché sur la confiscation de 518 kg de viandes, dont 126 portaient sur des espèces protégées. Les morceaux de varan, de python, de crocodile, d'éléphant, de porc-épic ou encore de pangolin ont été détruits avant qu'ils puissent rejoindre les arrière-salles d'exotiques cuisines.

Outre une économie parallèle non négligeable, ce type de trafic présente de plus un «risque sanitaire important» et «menaçant la biodiversité». Pour mieux lutter contre ces filières venues d'Afrique ou d'Amérique du Sud, les douaniers ont récemment signé un accord avec l'Office national de la chasse et de la faune sauvage pour tenter d'identifier tous les spécimens capturés, morts ou vifs.

Des «magots» très prisés

840068361.jpgL'affaire, a priori rarissime, a marqué les douaniers. Les agents de la brigade d'Hendaye ont saisi en août dernier deux bébés singes magots en contrôlant à Biriatou (Pyrénées-Occidentales) deux voyageurs venant du Maroc et disant se rendre en Hollande. Traumatisés et sevrés prématurément, les primates, étaient dissimulés dans une caisse à chat. Sauvés in extremis, le mâle et la femelle ont été confiés au zoo de Saint-Martin-la-Plaine où les soigneurs les ont baptisés Zeus et Vénus. «Une fois remis sur pieds», le couple devait être introduit au sein d'un groupe de la même espèce, ont précisé les douanes qui conseillent «de ne prélever dans les pays de villégiatures aucune espèce animale ou végétale dont certaines peuvent être en voie de disparition ou très difficiles à conserver en captivité». À titre d'exemple, le refuge qui a recueilli les deux bébés «magots», s'est vu confier, en deux ans, 101 singes dela même espèce, «pour la plupart abandonnés par les propriétaires dépassés par le comportement des animaux devenus adultes». Aussi appelé «macaque berbère», le singe magot, pesant une quinzaine de kilos à l'âge adulte, a fait l'objet d'un engouement irrationnel chez les particuliers. Espèces menacées,les singes magots, dont il ne reste plus que 20.000 individus à l'état sauvage, se sont multipliés en banlieue où l'effet de mode existe depuis le début des années 2000. Un phénomène tel que les forces de l'ordre en ont depuis capturé plusieurs centaines.

 

Source : http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2012/04/22/01016-20120422ARTFIG00174-les-trafics-d-especes-menacees-proliferent.php 

Repost 0
Published by Meghann - dans Défense animale
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 18:49

 Pour mettre fin à la torture...

 

anticorrida

 

Il existe encore en Europe des pratiques moyenâgeuses particulièrement révoltantes et cruelles à l’encontre des animaux.
Parmi elle une des plus odieuses est sans doute le “Toro de Fuego”.

 

Alors que dans la plupart des provinces d’Espagne ou dans le sud de la France on a opté pour une version “pyrotechnique” de cette tradition, se contentant d’un taureau de carton qui sert de support à un feu d’artifice, quelques localités espagnoles font perdurer l’utilisation d’un taureau vivant.

 

C’est ainsi qu’à Pampelune on continue à coller des boules de goudron mélangé à de la térébenthine au bout des cornes d’un taureau. Pour cela un groupe d’hommes maintiennent solidement attaché un taureau et une fois le dispositif installé et enflammé la corde est coupée et le taureau lâché dans les rues où le jeu consiste à esquiver l’animal dans sa fuite désespérée.

 

Le supplice de la malheureuse bête est atroce. Rendu fou de douleur, le taureau cherche à éteindre ce feu qui le consume de l’intérieur en se cognant désespérément contre tout ce qui pourrait y mettre fin. Il est accompagné dans cette tragique course par une foule en délire insensible à la tragédie qui se déroule pour ce superbe animal condamné à une fin épouvantable et à une très lente agonie.

 

Comment peut on dans un pays européen autoriser une telle ignominie ? Il est temps que cette pratique soit purement et simplement interdite.

 
Nous vous invitons à signer la pétition mise en ligne sur le site pétitions solidaires.

 

Lien : http://actuanimaux.com/blog/actualites/a-signer-petition-contre-toro-de-fuego/ 

Repost 0
Published by Meghann - dans Défense animale
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 18:39

Un acte barbare, car le propriétaire du chien ne lui a laissé aucune chance !

 

Article complet : http://www.estrepublicain.fr/actualite/2012/04/24/chien-mort-attache-a-un-arbre 

 

200px-Cane_Corso_Italiano.jpg« Regardez, il est là, en contre bas de ce muret, attaché avec sa courte laisse à ce petit arbre. Il a visiblement essayé de s’en sortir. On voit bien des traces de morsures sur le cuir et sur l’écorce. C’est horrible. Quel acte de cruauté ! » Nelly Daniel ne décolère pas. Depuis le 15 avril, et la découverte du cadavre d’un chien par des membres dont elle fait partie du groupe Airsoft Est (tir à balles biodégradables) entre Toul et Bruley, elle remue ciel et terre pour identifier le propriétaire : « Si je le retrouve, il va passer un mauvais quart d’heure…"

 

(...)

 

 Littéralement bouleversée par cette découverte macabre, Nelly Daniel ne compte pas en rester là. « Non seulement, je vais déposer plainte à la gendarmerie pour acte de cruauté, mais j’ai d’ores et déjà alerté la fondation Brigitte Bardot et la SPA de Velaine-en-Haye. »

 

(...)

Il reste que le triste sort réservé à ce chien n’est assurément pas le fruit du hasard. Le champ de tir napoléonien, aujourd’hui complètement désaffecté, où a été retrouvé le Cane Corso, appartient à un propriétaire privé. Celui-ci le loue à des associations du secteur. Envahi par les arbres et recensant quelques bâtiments en ruine, il est devenu un terrain de jeu idéal pour ceux qui pratiquent l’airsoft. Mais tout automobiliste de passage sur la route départementale toute proche ne peut soupçonner l’existence d’un tel espace vallonné, rempli de cachettes.

Le propriétaire du Cane Corso voulait assurément agir en toute discrétion. Son chien pouvait aboyer longtemps sans que personne ne l’entende durant des journées entières. Et visiblement personne ne l’a entendu.

Repost 0

Qu'est-Ce Que Le Terrier ?

  • : Le terrier de Meghann
  • Le terrier de Meghann
  • : Coucou à toi et bienvenue dans l'antre du terrier de Meghann ! Dans chaque galerie de mon terrier se trouve peut-être l'information que tu cherches ! Galerie principale : les animaux. Galeries annexes : loisirs (cinéma, musique, mangas ou télé), créations et écriture, politique-travail-ville, Internet... N'hésitez à pas à tout farfouiller dans les souterrains pour trouver votre pépite d'or !
  • Contact

Locataire Du Terrier

  • Meghann
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale.

Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale. Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/

Liens & Vidéos

Un lien vers une page qui n'existe plus ?

Une vidéo qui n'est plus disponible ?

 

N'hésitez pas à me signaler - commentaires ou contact - toute anomalie, je tenterai de la corriger au mieux !

Pour Fouiller Dans Le Terrier

Loyauté

http://i716.photobucket.com/albums/ww164/uncletogie/futurama-loyalty.gif

 

 

 

Zone Zen