Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
9 octobre 2014 4 09 /10 /octobre /2014 16:44

Un petit coup de pouce à une amie qui vient de sortir son premier single, "Clip Clap", chanson électro pop aux accents farmériens (Mylène Farmer, dont Emy est une grande fan)

 

Extrait :

 


 

Site Amazon pour télécharger : http://www.amazon.fr/Clip-Clap-Emy/dp/B00O4HEJXO/ref=sr_1_1?s=dmusic&ie=UTF8&qid=1412869336&sr=1-1&keywords=Emy

 

Site officiel d'Emy : http://www.emy-interprete.com/

 

Faites tourner si vous aimez.

 

Merci pour elle !

Repost 0
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 16:15

media_xll_6472713.jpg

 

Toi l'humain,

Tu m'as vu naitre,

Tu m'as élevé, donné un nom

Puis au bout d'un an et demi,

Tu as décidé de m'ôter la vie

 

J'avais confiance en toi,

Tu m'as attiré dehors, avec du pain

Et quand je me suis penché pour le manger,

d'un coup, dans ma tête, tu as tiré

 

J'étais en bonne santé, 

Quel crime avais-je commis ?

J'étais encore un bébé

Et vous, des experts en eugénisme...

 

Toi l'humain,

Qui lit ses lignes,

Qui ne comprend pas non plus

Comment on peut agir ainsi

Ni la puissance de la génétique

 

Fais en sorte que cela ne se reproduise plus jamais...

 

media_l_6472715.jpg

 

 

Aller plus loin : http://www.lesoir.be/423860/article/actualite/monde/2014-02-10/marius-girafon-euthanasie-des-animaux-excedentaires-dans-zoos-denonce-gaia

http://www.7sur7.be/7s7/fr/2668/Especes-Menacees/article/detail/1790704/2014/02/10/Pourquoi-Marius-le-girafon-devait-etre-euthanasie.dhtml

http://edition.cnn.com/2014/02/10/opinion/giraffe-culling-against/

 

Relire : Danemark : où tuer un girafon en bonne santé est considéré comme normal...

Repost 0
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 15:23

L'après Noël et le Nouvel An revêtent pour moi toujours une forme de mélancolie. 

 

C'est le moment où je repense à ma jeunesse envolée, mes amis perdus, effacés par le temps et les soucis qui me sont étrangers.

 

Mlaheureusement, peu souhaitent vraiment garder le contact avec le passé. Les gens s'inscrivent sur Facebook avec toujours comme prétexte celui de retrouver des amis. Mais au final, qui les retrouvent vraiment ? Des gens qui ne font pas d'efforts à la base peuvent-ils vraiment (re)développer une amitié via Facebook ? N'ont-ils pas une vie à mener à coté et qui leur prend tout leur temps ?

 

Quant à ceux qui, comme moi, ne sont pas inscrits sur Facebook pour de multiples raisons... Alors les possibilités de renouer le contact s'éloignent, s'effacent, comme le temps efface les souvenirs...

Alors ceux-ci sont rejetés, mis au ban de la société, pour ne pas être conformes à ce qu'on attend d'eux. Et pourtant, nous avons aussi un nom, une adresse, un mail ! Pourquoi parce qu'on n'aurait pas Facebook, on serait condamné à l'isolement, au silence de ceux avec qui jadis on s'amusait ?

 

Cruelle vérité, triste réalité...

 

Ainsi, c'est en consultant des profils Facebook, sans l'espoir de communiquer ou d'avoir un retour par un autre moyen, que je devine la vie de ceux que j'ai connus.

 

J'ai découvert une photo d'Aurélie, devant une cascade. Elle n'a pas changé, j'ai reconnu son regard toujours pétillant. Je ne sais pas si elle vit encore dans la même ville que moi, mais jamais nous n'avons pu nous voir. J'ai eu l'impression que sa soeur jumelle Marie s'était mariée cette année. Mais était-ce bien elle ? Je ne saurai dire, je ne l'ai pas vraiment reconnue sous ce maquillage... Lydie aussi s'est mariée, elle a eu un enfant, vue la photo de son profil. Eve s'est mariée cette année d'ailleurs, ça m'a surpris. Je ne l'ai pas appris sur Facebook d'ailleurs, mais sur le site du journal local. Mallory aussi s'est mariée, et a eu deux enfants, un garçon et une fille. Elle n'a jamais répondu à mes missives depuis la dernière fois que je l'ai vue, c'était pour l'anniversaire de mes 20 ans. D'ailleurs, c'est la dernière fois que j'ai vu pas mal de gens...

 

Que deviennent Elise, Julie, de mon collège ? Jérémy et Mathieu, mes amis de primaire ? François et les autres, mes amis de maternelle ? Djibrilou, les deux Adeline de la fac ? Et Valérie, avec qui je me suis bien brouillée, qu'est-elle devenue ? Moi qui ai tant déménagé, ça m'a compliqué la tâche...

 

Les temps changent, les gens aussi... 

 

De voir ces lumières de fins d'année qui clignotent, ces gens qui dépensent des fortunes dans les magasins pour fêter le Nouvel An, ces amis qui s'envoient des SMS par millions à la Saint Sylvestre et moi... Je n'ai rien.

 

Fête et mélancolie...

 

Je tape les noms et prénoms des gens qui ont marqué ma vie, sur Internet. Parfois je ne trouve rien. Souvent, des homonymes à foison sur Facebook. Souvent, des profils laissés à l'abandon sur Trombi.com ou Copains d'avant... 

Repost 0
21 décembre 2012 5 21 /12 /décembre /2012 17:23

 


 

 

Repost 0
17 décembre 2011 6 17 /12 /décembre /2011 20:24

Après de longs jours de réflexion et une nuit à gamberger, j'en ai conclu que je n'étais plus fan de Mylène Farmer.

 

Elle m'a lassée, et les fans m'en ont dégoûtée.


Ces dernières semaines ont été si éprouvantes que j'ai remis cela en question. Mylène ne m'a attiré quasiment que du malheur depuis que j'ai tenté d'entrer en contact avec des fans. Et progressivement, je m'en détache, je m'en guéris. A s'obstiner à jouer le mannequin pour JP Gaultier, le chantre de la fourrure ; en porter soit même dans le dernier magazine alors qu'on a été connue comme défendant la cause animale, je dis "Non".

 

a 1


Quant à son public... Je ne me reconnais plus en lui, tout simplement. Je ne suis pas (ou plus) ce qu'elle vise. Elle n'est plus ce que j'attends. Je n'espère plus rien. J'avoue que les échecs continuels sur les sites qui lui sont consacrés, ainsi que l'ambiance malsaine de certains m'ont fait me détacher de cette artiste. Trop dégoutée par ses fans, je préfère m'effacer.

 

a 2

 

Cela fait un moment que je me posais des questions, et quand on en arrive à plus critiquer qu'admirer... Je crois simplement que je tourne la page. Je ne suis pas comme les autres fans, à me réjouir de tout ce qui concerne MF. Je ne me précipite plus pour acheter un magazine, ou même un album. Je n'écoute plus les lives... Elle a évolué mais je ne la reconnais plus, elle ne représente plus ce que j'ai aimé. Elle me lasse avec son mannequinat pour Gaultier. Elle est malhonnête dans ses convictions concernant les animaux. Je ne suis plus dans le public qu'elle vise, les lecteurs de Têtu.  Et surtout, je ne suis plus en phase avec ses oeuvres. Les fans ont eu ma peau, ma sensibilité. Je m'efface, je me détache.

 

Je procède aux funérailles de ma relation avec Mylène, en gardant le souvenir de celle que j'ai aimé, notamment les clips des années 80-90. ça ne signifie pas que je ne l'écouterai plus. Mais désormais, Mylène s'est arrêtée à "Point de suture" pour moi.

 

a 3

 

EDIT du 18/12/2012 :

 

Voilà mon commentaire sur http://www.mylene.net/modules/index.php?r=4&z=3516 suite à la publication de cette photo :

384879_10150524215874108_627244107_10487091_690492516_n.jpg

 Inspiration de Francis Bacon peut-être, cela n'empêche pas le mauvais goût... Et la contradiction. Quelle amie des animaux poserait pour un magazine auprès d'une carcasse de boeuf, sans que cela ait un rapport avec la dénonciation des conditions d'élevage et de transports de ces animaux, mais uniquement pour mettre en valeur l'apparence extérieure de sa personne ?

 Très déçue par Mylène Farmer depuis un bout de temps, cette photo immonde avec cette carcasse de boeuf confirme ma déception. Mylène Farmer a jeté aux oubliettes son végétarisme et son engagement auprès de la cause animale - déjà, porter du Gaultier était une trahison de cette éthique. Il est loin, le temps du clip "Si j'avais au moins...", là ça me rappelle la robe en viande de Lady Gaga. Depuis un an elle manque de personnalité et d'originalité. Il est là, le combat de trop.

Les photos sur : http://farmeraddict.blogspot.com/2011/12/cicitzen-k-bruno-aveillan-offre-toutes.html

Repost 0
25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 14:53

J'en avais déjà parlé ici : Y a-t-il un risque d'illétrisme en France ?

 

J'en ai un peu marre de voir des fautes d'orthographe énormes sur les sites, les commentaires et surtout les sites d'informations, de plus en plus.

 

J'en ai marre aussi que des fautes soient institutionalisées, au point que la personne qui écrit avec une bonne orthographe soit désignée comme celle faisant la faute !

 

Alors petit rappel et moyens mnémotechniques pour bien écrire les mots les plus massacrés actuellement :

 

Les classiques (à droite la bonne orthographe) :

 

"bizard" --> bizarre

"cauchemard" --> cauchemar

"japonnais" --> japonais

"tord" --> tort (ne pas confondre le verbe "avoir tort" et le verbe "tordre")

"d'avantage" --> davantage (quand ce n'est pas le contraire d'inconvénient)

"sa" --> ça 

"contant" --> content 

 

"y a-t'il" --> y a-t-il (pourquoi mettre un apostrophe quand on a toujours appris le tiret ?)

 

L'indémodable :

 

"é" ou "er" ? Facile, pour savoir, remplacez le verbe en question par un autre du troisième groupe comme "battre" par exemple : pour le verbe "gagner" --> il a battre ou il a battu ? Il a battu ! Donc il a gagné !

 

Et le must du moment :

 

Les participes passés se terminant par "- i" ou "- u" et qui prennent un "t" à la fin !

Exemples d'horreurs vues : il a fallut ; il a choisit ; merci de nous avoir accueillit...

 

Pour éviter ces erreurs, il suffit de deux choses :

 

- regarder si le verbe "être" ou "avoir" est conjugué avant le participe passé

- mettre au féminin : on ne dit pas "choisite" ou "accueillite" !

 

Et se relire après chaque phrase, paragraphe ou texte entier, ce ne serait pas non plus un luxe !

Repost 0
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 18:35

vautour.jpgJe suis furieuse, et j'estime qu'il y a de quoi !

 

La lutte contre le téléchargement illégal, l'hadopi et la "défense" de l'argent des droits d'auteur atteint des degrés de connerie insondables !

 

Aujourd'hui, voilà que je reçois un email de la part de Youtube :

 

"Votre vidéo Flocon mange le foin dans sa boule comporte peut-être du contenu sous licence ou appartenant à Sony Music Entertainment.

Aucune action ne vous est demandée. Toutefois, si vous souhaitez connaître les effets produits sur votre vidéo, consultez la rubrique ID de contenu correspondants de votre compte pour obtenir plus d'informations."

 

Problème : je n'utilise pas de musique pour illustrer les vidéos de mon lapin, et pour cause !

Ce qui m'est reproché par Sony via Youtube ? Le fond sonore que l'on entend depuis la télé !

 

Et là je rêve ! Je n'ai jamais cru une telle connerie, une telle "rapacerie" possible ! Franchement, on entend à peine la musique, je ne savais même pas ce que c'était avant que Youtube ne me l'indique ! Tryo, il paraît. Super, en plus je n'aime pas Tryo !

Un fond sonore qui a dû se trouver là car il y avait sans doute un reportage sur ce groupe aux infos, au même moment où mon lapin jouait avec sa boule de foin. Si j'avais su qu'il fallait éteindre la télé... Et puis bientôt, ce sera la faute à mon lapin de s'être amusé à ce moment-là !

Et s'il y avait le jingle du JT de TF1, la chaîne se plaindrait à Youtube pour atteinte aux droits d'auteur ???

 

Je ne décolère pas, autant de mauvaise foi : les bras m'en tombent ! En plus, vous pourrez constater qu'on entend le bruit de l'appareil photo par-dessus, il faut être tordu pour m'attaquer sur les droits d'auteur ! C'est vrai qu'elle est vachement exploitable là, la musique ! Si Sony produit une telle qualité sonore, et bien, c'est de la m... ! Si vous comprenez les paroles, vous êtes balèzes !

 

Ils n'ont rien d'autre à foutre, les employés de Sony, que de chercher des histoires là où il n'y en a pas ! Ils n'ont pas fini d'attaquer les vidéos du site, remarquez au moins ils ne vont pas s'ennuyer ! Ils bosseront pour quelque chose !

Se comporter de cette manière ne me donne qu'une seule envie : ne plus leur acheter la moindre musique ! (déjà le cas, j'ai tous les CDs qu'il me faut)

Et aussi : ne plus poster de vidéos sur Youtube pour se tourner vers un site moins stupide et mouton !

 

Je vous laisse constater l'étendue du "vol" qu'on me reproche, édifiant !

 

 

Autre exemple pervers et révélateur de la mentalité ambiante : une école à qui la SACEM réclame 75 € pour avoir chanté "adieu monsieur le professeur" de Hugues Aufray lors du départ de leurs institutrices : http://www.clubic.com/actualite-36663-insolite-75-euros-d-amende-pour-un-chant-d-adieu.html
Repost 0
7 mars 2010 7 07 /03 /mars /2010 17:54

Je ne sais pas si vous l'avez constaté, vous aussi...

Je fréquente régulièrement les forums - de toutes sortes d'ailleurs - et les messages envoyés, tant par la forme que par le fond, démontrent un désintérêt croissant de la part de leurs auteurs à se faire comprendre.

En effet, ces messages, écrits en langue française, sont donc censés être compris par tous les Français. Or, c'est souvent, à cause des nombreuses fautes d'orthographe, de grammaire et l'absence de ponctuation, que je ne comprends pas la teneur de certains messages. Et je trouve cela effrayant.

 Des exemples :

 - "bizarre" devient "bizard", écrit comme "cauchemard" d'ailleurs  
- "dou tu parle komme sa tu te kroi ou tu va te kalmer rasciste" (commentaire tiré de Youtube) : vous remarquerez que "d'où" devient "dou" : on enlève les apostrophes et on oublie les accents ; la lettre C devient K ou S selon la prononciation [k] ou [s] ; et le mot "racisme" s'écrit comme "fascisme"

  Sans parler de la crise du subjonctif : dans les séries à la télévision, le subjonctif passe à la trappe. Prenons une phrase imaginaire : "je suis désolé que tu aies la grippe" deviendra : "je suis désolé que tu as la grippe".

Et les accords ? Inexistants !! Plus personne n'écrit ni ne dit : "la lettre que j'ai écrite" ; "la leçon que j'ai donnée"... Pourtant, si on a l'oreille, la sonorité passe mal. Enoncez à voix haute : "la leçon que j'ai appris"... Le "e" qui manque à la fin de la phrase se fait cruellement sentir.

Ce qui m'inquiète, c'est que de plus en plus de personnes s'expriment ainsi, ne se préoccupant plus de l'orthographe, la conjugaison et la grammaire. Or, ce sont ces générations qui deviendront les futurs professeurs, les médecins, les journalistes... pour nos futurs enfants.

Tout ceci est un paradoxe face à des concours professionnels de plus en plus difficiles d'accès, de plus en plus restrictifs. Où on demande la perfection en ce qui concerne la syntaxe, l'orthographe, le style. Et pourtant, il y a une dégradation des services proposés, que ce soit le journalisme ou la publicité.
Sur Internet ou dans un journal, il n'y a pas un article sans une faute de frappe voire d'orthographe...Alors que dire de ceux qui écrivent un texte qu'on ne comprend pas ? Lorsqu'on en arrive à se demander : mais qu'a-t-il voulu dire ?? Pire : est-ce du français ?

Repost 0
31 décembre 2009 4 31 /12 /décembre /2009 19:41
Je n'ai plus aimé les fêtes de Nouvel An depuis mes 17 ans et 10 mois...

Ce soir-là, j'avais fait la bêtise d'emmener mon nouveau voisin, pour qui j'avais craqué, à une fête chez l'amie d'une camarade d'école, que je ne fréquentais pas plus que ça... Et ce soir-là, le courant est passé entre mon voisin et la soeur de ma camarade. Je vous laisse deviner la suite...
C'était la première fois - et la dernière - que je fêtais le Nouvel An entre amis. Après, il n'y a plus eu d'amis...

Et finalement, pourquoi fêter un jour comme un autre ?

Un jour où l'hypocrisie sera de mise, où les opérateurs téléphoniques se feront du pognon sur le dos des gens qui enverront des SMS à des personnes dont ils n'auront pas de nouvelles le reste de l'année.
Eh oui, combien de fois contacte-t-on certains amis ? Certains membres de notre famille, si ce n'est le jour du Nouvel An ?

Qui aura une pensée pour les personnes seules ou qui ne peuvent pas faire de réveillon, comme la veille de Noël où j'ai pleuré en voyant une personne sans abri, un parapluie dans une main (c'était le déluge) et un livre dans l'autre, avec sa coupelle qui lui sert à recueillir de la menue monnaie à ses pieds, toute trempée ?

Le 1er janvier ne rime pas avec "sincères pensées" ou "solidarité"...

Repost 0
17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 14:50
Voici un plan que j'avais réalisé il y a déjà longtemps en m'inspirant de mon parcours scolaire. Avec le temps, mes idées n'ont guère changées :


LE PARCOURS SCOLAIRE

 

  1. Conditionnement / Enrôlement dès l’école élémentaire

-         fiche signalétique

-         quel métier souhaite-t-on faire : conditions prédefinies - (pompier, institutrice ; mais pas cosmonaute ni président de la République)

-         défauts d’adulte : confondre passion et métier - rôle des films ; choix parentaux…

-         éducation, milieu social : une prison ?

 

  1. Collège et lycée : embrigadements et engrenages

-         rôle du centre de documentation (CDI ; SCIO et SCUIO) : le temps des mauvais choix à un parcours canonique ; pas plus d’informations qu’un livret ; jugement de l’élève en fonction de ses résultats + appréhensions et préjugés sociaux

-         Connaissances limitées des métiers par les conférences et stages

-         La voie royale : le bac général - pas efficace car peu d’informations, pas de choix

-         De nouveaux métiers se dessinent : puéricultrice…

-         L’Université comme seule information (considérée avant comme un privilège, une élite)

-         Rentrer dans un moule dès le lycée : L, S, ES, STT sans passerelle entre filières ni option découverte à L = IUFM

-         Rencontres ; forums des métiers à pas assez encadrés, pas assez curieux pour faire un choix catégorique : personnels absents, peu qualifiés, pas assez d’écoute ou de temps

 

  1. L’Université : les faux espoirs

-         Etude longue : fierté ou signe de fainéantise ?

-         LMD : les oubliés dans les filières lettres à isolés par rapport à médecine et sciences – facs pas sur le même pied d’égalité

-         Les « Elites » de la France

-         Aucune préparation au monde des entreprises et du travail

-         Les passions de l’enfance voire de l’adolescence brimées voire dégoûtées

-         Travailler pour payer ses études ; examens d’entrée à certaines écoles

-         Casse-tête des logements

 Lavage des cerveaux ; rentrer obligatoirement dans un moule

 

  1. Et après ?

-         Une recherche d’emploi calamiteuse ; aucune préparation

-         ANPE puis Pôle-Emploi : propositions d’emplois aberrantes sans correspondance avec le candidat (loi Sarkozy)

-         Peur de la montée du chômage à prendre le premier travail venu ; passer tous les concours à sa portée

 La réalité des métiers, comment y accéder = on tombe de haut ; finie la passion enfantine

-         Comment vivre les échecs ? Différemment selon les personnes

 Aucune autonomie, de vie de famille, sans situation sociale et professionnelle

     La réhabilitation / Obsession du travail

-         Les plus diplômés sont les plus mal vus et pourtant… : jalousie, croyances de facilité à accéder à l’emploi et pourtant ¼ sont au chômage - On estime qu’ils peuvent se débrouiller seuls.

 

  1. Ce qu’il faudrait

-         un suivi personnel avant la fin des études

-         apprendre à connaître ses compétences ; à exploiter ses expériences

-         réhabiliter les lettres et les facultés qui s’y rapportent

-         reconnaître la solitude et les difficultés rencontrées par les bacs+5

-         Ne pas perdre sa dignité à accepter n’importe quoi

-         Avoir conscience de sa valeur, ne pas se laisser faire par les services publics (contrecarrer la loi Sarkozy sur les chômeurs et leur radiation en cas de refus)
 

Repost 0

Qu'est-Ce Que Le Terrier ?

  • : Le terrier de Meghann
  • Le terrier de Meghann
  • : Coucou à toi et bienvenue dans l'antre du terrier de Meghann ! Dans chaque galerie de mon terrier se trouve peut-être l'information que tu cherches ! Galerie principale : les animaux. Galeries annexes : loisirs (cinéma, musique, mangas ou télé), créations et écriture, politique-travail-ville, Internet... N'hésitez à pas à tout farfouiller dans les souterrains pour trouver votre pépite d'or !
  • Contact

Locataire Du Terrier

  • Meghann
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale.

Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/
  • Diplômée d'un master (bac+5) en Sciences du Langage, puis formée un an à l'Institut de Préparation aux concours de l'Administration Générale. Mes dessins, à voir et à acheter, sur : http://emi-gemini.deviantart.com/

Liens & Vidéos

Un lien vers une page qui n'existe plus ?

Une vidéo qui n'est plus disponible ?

 

N'hésitez pas à me signaler - commentaires ou contact - toute anomalie, je tenterai de la corriger au mieux !

Pour Fouiller Dans Le Terrier

Loyauté

http://i716.photobucket.com/albums/ww164/uncletogie/futurama-loyalty.gif

 

 

 

Zone Zen